230 étudiants vont quitter Cuba pour Brazzaville

 230 étudiants vont quitter Cuba pour Brazzaville

Dès le 10 octobre, les autorités et les parents vont accueillir ces étudiants à Maya Maya

Le gouvernement a vite réagi au cri d’alarme de 430 étudiants à Cuba, et que nous avons relayé le 21 septembre dernier.

Actuellement, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique, Edith Delphine Emmanuel Adouki est missionnée à Cuba par le Premier ministre Anatole Collinet Makosso. Le dossier est en passe d’être bouclé.

La ministre qui est arrivée par surprise à Cuba, rencontre actuellement les étudiants concernés. Elle va y rester deux jours, puis reviendra attendre les 430 étudiants à Brazzaville. Un premier vol fera la liaison La Havane – Brazzaville, avec à son bord 230 étudiants congolais en fin de formation en médecine, et quelques autorités de l’université Marien Ngouabi et du ministère. La ministre Emmanuel et les parents seront sur le tarmac pour accueillir les étudiants. Le deuxième voyage aura lieu juste le 12 octobre.

Ces vols vont concerner en tout 430 étudiants dont 375 médecins et 75 techniciens. Ils ont broyé du noir ces derniers mois, n’ayant pas eu de bourse depuis novembre 2020. Ils devraient arriver à Brazzaville avec un cumul de 34 mois de bourse impayée. Les autorités ont finalement choisi de régler le problème en allant chercher les enfants plutôt que de les laisser moisir sur le sol cubais. Une bonne dizaine d’entre eux avait pu s’échapper en direction de l’Europe. Il ne va rester à Cuba que la dernière promotion d’étudiants en formation.

La vision de l’Etat est de combler le déficit en personnel soignant dans les 12 hôpitaux généraux en construction dans le pays. Un tout premier, celui de Nkombo, à Brazzaville, devrait très prochainement être mis en service. Le Premier ministre Makosso a récemment visité ces structures. Par ailleurs, la question de la prise en charge de ces étudiants par l’Etat, une fois arrivés au Congo, est entourée de doute. En septembre 2020, une vague de 256 étudiants étaient rentrés au pays. Ils sont actuellement employés comme stagiaires dans de nombreux centres de santé avec une prime mensuelle de 150.000 francs CFA. Ils n’ont toujours pas leur diplôme de médecine et attendent d’être intégrés dans la Fonction publique tel que le leur avait promis le gouvernement. @Arsène SEVERIN

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.