A court de promesses le camp Sassou se lance dans l’inauguration des chantiers inachevés

 A court de promesses le camp Sassou se lance dans l’inauguration des chantiers inachevés

À un mois de la présidentielle, le président congolais multiplie visites des chantiers, inaugurations et lancement des travaux. Officiellement la campagne n’est pas encore lancée. Difficile de situer la frontière entre les activités régulières du président de la République et la campagne présidentielle.

Dolisie, 23 janvier 2021. Denis Sassou Nguesso lance les travaux du tronçon Dolisie-Kibangou, 93 kilomètres, dans le département du Niari. L’ ouvrage est financé conjointement par le Congo et la Banque Africaine de Développement, à hauteur de plus de 458 milliards de FCFA. Le Parti Congolais du Travail au pouvoir, saisit la balle au bond pour mobiliser ses troupes au mépris du respect des gestes barrières édictés par le gouvernement dans le cadre de la riposte contre le coronavirus.

Le populisme politique s’invite alors à une activité régulière du Chef. Qui, en bon stratège politique, a bien calculé le moment pour annoncer devant l’assistance: » nous nous portons candidat à l’élection présidentielle du 21 mars… ».Brazzaville, 05 février 2021. Sassou convie Macky Sall, Issoufou Mahamadou et Umaro Sissoco Embalò à l’inauguration du premier module de l’université qui porte son nom. « L’ objectif de cette université, enjolive un communicant du Chef, est de répondre au besoin d’adéquation formation-emploi et d’offrir à la jeunesse africaine une formation adaptée aux défis du moment :big data, intelligence artificielle, aménagement et environnement ».

Pourquoi s’être précipité d’inaugurer un module d’une université (inachevée) appelée à accueillir 3000 étudiants répartis sur 53 bâtiments pour 36,5 hectares de superficie bâtie?  » Le président n’a pas de bilan à défendre à telle enseigne qu’il est obligé de sauver la face… », suppute, d’un air moqueur, un retraité à Brazzaville qui revendique 28 mois d’impayés de pensions à la Caisse de Retraite des Fonctionnaires(CRF. Quelques jours avant, Denis Sassou Nguesso a inauguré le tronçon de la route La Frontière -Mfilou, tandis que son premier ministre, Clément Mouamba, était dans le 9 ème arrondissement de la capitale congolaise, Djiri, où il a visité les chantiers inachevés des usines de fabrication de tubes, de records Pvc, de motomoulage ainsi que de construction de l’hôpital de Nkombo, tous abandonnés par la brésilienne Aperbras.

« Ya Dengues » pour les affidés, a également également visité les installations de Brazza Mall, appelé à devenir le plus grand centre commercial du Congo et deuxième en Afrique centrale après Douala Mall.Sur le plan politique et médiatique, les partisans du Chef font plein écran dans les médias publics et privés, sous les regards ennuyeux des téléspectateurs obligés de zapper. Jeune Afrique vient de boucler un special qui paraîtra, selon nos sources, en mars prochain. Télé Congo, la chaîne publique, et même les chaînes privées Vox tv et Drtv, font tourner en boucle les images des activités politiques du PCT et de ses démembrements. Facile à un aveugle de se rendre compte que la campagne est déjà lancée dans le camp de la majorité au pouvoir.

Lequel, en l’absence d’un réel enjeu lors de la présidentielle, faute de candidats sérieux et craints, redoute surtout un fort taux d’abstention, principal adversaire de Denis Sassou Nguesso, au soir du 21 mars prochain. »Les lieutenants politiques du Chef en ont conscience », reconnaît-on dans les milieux proches du pouvoir. D’où, peut-être, la communication politique à outrance pour tenter de lutter contre l’ennemi appelé taux d’abstention. Est-ce pourquoi Denis Sassou Nguesso met le cap sur Djambala, chef lieu du département des Plateaux où l’attendent fiévreusement Tékés, Kukuyas, Mbochis et Gangoulous, qui ne manqueront pas de demander à leur hôte le bilan des promesses contenues dans « La Marche vers le développement « , le récent projet du quinquennat de Denis Sassou Nguesso.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.