Affaire des ‘’Pandora papers’’ : le PCT envisage une plainte contre les auteurs de l’enquête

 Affaire des ‘’Pandora papers’’ : le PCT envisage une plainte contre les auteurs de l’enquête

Pour avoir épinglé le président de la République dans une affaire de détournement de fonds, le consortium des journalistes d’investigation, auteur de ces révélations, va être traduit en justice pour diffamation par le secrétariat permanent du bureau politique du Parti congolais du travail (PCT), qui a réagi, le 13 octobre, dans une déclaration.

Il y a quelques jours, un consortium international de journalistes d’investigation publiait une enquête dans laquelle trente-cinq chefs d’Etat étaient cités, dont Denis Sassou N’Guesso, pour avoir disséminé les fonds dans les sociétés offshores, à des fins d’évasion fiscale. Pour le PCT, cette dénonciation relève d’une simple diffamation et d’offense à l’endroit du président de la République.

« Le secrétariat permanent du bureau politique du PCT exprime son indignation et condamne ce qui s’apparente à un complot subtilement ourdi contre le président de la République et le peuple congolais. En conséquence, il envisage des poursuites judiciaires pour diffamation contre les auteurs de ces allégations mensongères, indignes et irresponsables », relève la déclaration lue par Parfait Romuald Iloki, secrétaire permanent chargé de la communication, des technologies de l’information et de la communication, porte-parole du parti.

Réagissant au 28e sommet France-Afrique tenu les 8 et 9 octobre à Montpellier, en France, qui avait réuni essentiellement Emmanuel Macron et la jeunesse africaine, le bureau politique du PCT estime que le fait d’avoir délaissé ses homologues africains est un déni de leur légitimité.

« Au moment où le chef de l’Etat s’attelle à mettre en œuvre son projet de société, « Ensemble poursuivons la marche », et la reprise progressive de l’activité économique, ainsi que la relance des négociations avec le Fonds monétaire international, le secrétariat permanent du bureau politique appelle ses militants et l’ensemble des Congolais à la vigilance », précise la déclaration.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.