Affaire site Sounda : l’argent des Chinois achète le silence du député et des Vilis du coin

 Affaire site Sounda : l’argent des Chinois achète le silence du député et des Vilis du coin

Plus les jours passent, plus le bruit sur le bradage du site du barrage Sounda par deux fils du chef de l’État diminue. On apprend que certains représentants de ces localités auraient été achetées par les Chinois à coup de millions dont le député de Kakamoeka.

Décidément ce groupe des Vilis a décidé de la fermer et de laisser les engins Chinois démolir leur richesse culturelle. Après une série de réunions et rencontres avec les autorités politico-admnistratives locales et nationales, la loi du silence s’impose peu à peu.

Quelques villageois encore rebelles soupçonnent certains d’entre eux d’avoir opté pour la traîtrise grâce aux miettes que les Chinois les auraient versé. Une délégation des mines venus de Brazzaville pour une rencontre avec les villageois et les autorités locales a conclu sur la viabilité de l’exploitation de ce site.

Rappelons que le site du barrage de Sounda regorge d’importants gisements d’Or dont le permis d’exploitation a été accordé à une entreprise Chinoise qui est en réalité Congolaise dont les propriétaires sont deux enfants du chef de l’État.

Ayant réussi à corrompre le préfet du Kouilou et le député du coin, il ne restait plus que pêcher quelques protestataires, ce qui a été fait. Des villageois corrompus ont séché les réunions et parfois font fuiter des décisions adoptées contre cette exploitation.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.