Afrique du Sud: vers des quotas de travailleurs étrangers pour certains secteurs d’emplois?

 Afrique du Sud: vers des quotas de travailleurs étrangers pour certains secteurs d’emplois?

Un projet de loi est ouvert au débat public pendant trois mois. Avec un chômage de 35%, le gouvernement cherche la parade pour répondre « au sentiment de la population que les étrangers perturbent le marché du travail » explique le ministre du Travail. Parmi les secteurs ciblés par le gouvernement : l’agriculture, les transports ou la restauration qui ont beaucoup recours à la main d’œuvre étrangère.

Un cocktail est en préparation derrière le comptoir de ce café de Melville. Il est servi en salle par Lue, Zimbabwéen de 25 ans, venu en Afrique du Sud pour faire des études. S’il a obtenu ce poste de serveur, c’est parce qu’il a fait ses preuves, souligne-t-il. 

« Je suis venu déposer mon CV comme n’importe qui et on m’a rappelé comme pour n’importe qui. Aussi parce que j’étais insistant. Les Sud-Africains qui ont postulé avec moi, ont suivi la formation puis ils ont abandonné parce qu’ils n’aimaient pas les conditions de travail. On fait de nous des méchants venus voler des emplois. C’est faux, on est là pour trouver un gagne-pain et on accepte ce qui est disponible. »

Sur 31 salariés, 6 sont étrangers dans ce bar, soit 20% des employés. Des Congolais, des Botswanais et des Zimbabwéens. L’Afrique du Sud est le pays du continent qui accueille le plus d’étrangers, près de trois millions selon l’ONU. Pour Alexander, le patron, cette idée de quotas va à l’encontre de l’idée qu’il se fait de la société sud-africaine.

« Ça me met un peu mal à l’aise parce que dans les bars, dans les restaurants, c’est la diversité qui prime parmi les travailleurs, ce n’est pas une seule nationalité, ou un seul type de personne. Ça voudrait dire que dans mes courriels je précise : « pas d’étrangers« . Rien que d’y penser, c’est difficile parce que nous sommes la nation « arc-en-ciel« . »

Seul critère à l’embauche : les qualités du candidat, assure ce patron de bar. Il aimerait que le mérite continue de primer sur la nationalité. 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.