[Analyse]: Ils veulent conjurer la chausse-trape du dabe

 [Analyse]: Ils veulent conjurer la chausse-trape du dabe

Petit à petit, le contour des choses se dessine. M. Mathias Dzon et M. Guy Brice Parfait Kolelas conduisent une prise de boa constricteur. Partis chacun de son côté, ils avancent à l’enserrer le sortant. Ce dernier se pose la question de la sincérité de tous ces gens qui proclament leur attachement avec ferveur.

L’homme est payé pour savoir qu’il y a parmi ces gens des gus versatiles. Séparer le faux du vrai qui saurait dire ? On sera tous édifiés à la fin. Notons tout simplement que la politique du PCT qui consiste à forcer par tee-shirts et 2000 F CFA la passivité des congolais, est le vecteur véritable de cet état de fait.

Substituer l’art de convaincre par l’imposture ne peut pas marcher éternellement. L’allié de l’opposition pour battre M. Sassou Nguesso, c’est ce vieux grigou chroniquement enliser dans les procédés retords.

Pourquoi ne s’est-il départi de ce boulet ruiné en matière de réflexion qui établira de façon critique tout le mal qu’il aura coûté à ce pays ? Cette campagne où le primat a été concédé aux enfants, s’il avait pour vocation d’échapper à la rétention, donne n’empêche, le sentiment d’un pouvoir dont le réel est un repli sur une famille régnante.

Partout où cela a eu cours, cela finit toujours mal. Cependant, il est tout simplement étonnant et nous nous interrogeons sur la pertinence des certitudes des princes qui nous gouvernent. Le silence des medias proches du Président sur le propos assassin de Ouattara le traitant d’empereur, signale là aussi une panne du radar de bord. M. Alassane Ouattara savait bien que ce propos blesserait les Congolais. Rien moins que de la perfidie !

Au bout de 36 ans, on a plus qu’il n’en faut comme ressources pour se faire aimer de son peuple. La politique restant un art, quelle recette admirable le Président Sassou Nguesso nous sortira, qui échappe à la perspicacité de ses deux challengers gonflés à blocs et qui se révèlent combatifs au point de larguer les candidats de poche qui sont de plus en plus inaudibles !

Laurent DZABA
Président du Mouvement Panafricain et Citoyen

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.