[ Analyse ] :Quand Pierre Ngolo gronde Pierre Mabiala pour une bêtise

 [ Analyse ] :Quand Pierre Ngolo gronde Pierre Mabiala pour une bêtise

J’ai reçu l’audio sur l’ordre de préséance de traitement de l’actualité sur Télé Congo. Malgré tes mises en garde à la fin de la séance avec Mabiala où tu insistes sur le fait que cette entrevue ne filtre pas dans la presse ou les réseaux sociaux. Je suis par ailleurs content que cela arrive à l’appréciation de l’opinion parce que 1) ce n’est pas un sujet qui requiert le secret d’État, 2) si tu croyais que ce que tu demandes allait dans le bon sens tu ne craindrais pas que ce soit public et ce serait même une lettre administrative que tu aurais faite, 3) on y comprend mieux d’où viennent les pressions ridicules qui font de Télé Congo une chaîne de non information.

Au gros, monsieur Ngolo Pierre, président du Sénat, convoque le ministre d’État Pierre Mabiala chargé des relations avec le parlement, pour lui signifier son mécontentement du fait que Télé Congo passe les informations du sénat après celles de l’assemblée et il oppose à cette démarche le rang protocolaire de l’institution dont il a la charge.

Les premières informations du journal devraient donc être celles de la présidence de la République argumente t-il au cours de cette réunion, suivies de celles relatives aux activités du sénat, de l’assemblée ensuite et du premier ministre et de son gouvernement enfin. Il s’appuie sur la constitution.

Ce n’est plus l’opportunité ou l’importance du sujet qui définit le traitement de l’information mais le rang protocolaire? Depuis quand une conférence de rédaction d’un média fut-il public dépend-il de l’ordre protocolaire et non de la pertinence de l’information ?

Les journalistes de télé Congo devraient s’en servir pour réclamer une liberté éditoriale. C’est une honte de travailler dans de telles conditions de pressions absurdes.

Hervé Mahicka

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.