Avec un cancer de la prostate et drépano partiel, Sassou déclaré apte par les médecins

 Avec un cancer de la prostate et drépano partiel, Sassou déclaré apte par les médecins

Il n’ y a qu’au Congo qu’on peut voir des médecins établir des diagnostics fantaisistes moyennant des faveurs monétaires et professionnelles. Les trois médecins choisis pour faire le bilan de santé des candidats à la présidentielle du 21 mars n’ont trouvé aucune maladie au candidat Denis Sassou Nguesso dont l’état de santé est connu pourtant de tous. Ce candidat est non seulement atteint d’un cancer de la prostate, mais aussi drépano partiel qui devraient l’invalider à postuler à la magistrature suprême.

Il a été toujours été conseillé que toute personne optant à diriger un pays soit saint et ne souffre d’aucune maladie qui pourra affecter à ses fonctions. Un président malade ne saura être à la hauteur et le Congo en souffre depuis près de 40 ans.

Le plus triste est de voir des médecins éviter de déclarer un candidat inapte bien que le sachant malade. Les trois médecins désignés pour consulter les candidats à la présidentielle du 21 mars prochain ont établi un diagnostic biaisé du candidat Sassou Nguesso. Ils ne lui ont détecté aucune maladie, alors que tout le monde est au courant de son réel état de santé.

On comprend mieux pourquoi les hôpitaux du Congo sont des mouroirs à cause du manque de professionnalisme et étique du corps médical.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.