Baccalauréat général session de juin 2022 : des fraudeurs arrêtés

 Baccalauréat général session de juin 2022 : des fraudeurs arrêtés

La commission antifraude en milieu scolaire a mis la main sur une vingtaine de fraudeurs à Brazzaville, Igné, Mindouli, lors des épreuves du baccalauréat général session de juin 2022.

« J’avais le téléphone dans la salle d’examen. Etant membre d’un groupe WhatsApp, je devrais envoyer les sujets dans ce groupe afin que ceux qui y sont connectés puissent les traiter et nous les renvoyer », a expliqué l’un des candidats interpellés, pourtant conscient de ce que l’usage du téléphone est interdit.

Un autre, Dieuvit Chris, qui lui-même n’a pas pu avoir le baccalauréat, s’est permis de composer à la place d’un autre candidat. Des faux candidats libres ont fait quasiment la même chose à Mindouli, dans le département du Pool. Pour ces derniers, c’est Oscar Malonga, propriétaire d’un centre d’encadrement à Brazzaville, qui était le cerveau penseur. « J’ai inscrit des candidats libres à Mindouli pour composer à la place d’autres candidats moyennant argent », a-t-il expliqué. Selon les délégués de la commission antifraude en milieu scolaire celui-ci n’est pas à son premier coup d’essai.

Après le traitement des dossiers de chacun des fraudeurs interpellés, ils seront présentés au procureur de la République pour répondre de leurs actes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.