Bassin du Congo : des experts plaident pour les plans d’aménagement forestier

 Bassin du Congo : des experts plaident pour les plans d’aménagement forestier

Dans le but d’améliorer la durabilité des plans d’aménagement forestier en Afrique centrale, le collectif Dynafac, créé à l’initiative de l’Association technique internationale des bois tropicaux (ATIBT), a formulé des recommandations à l’endroit des décideurs publics et des administrations forestières, en vue de pérenniser les ressources ligneuses exploitées dans les forêts de production d’Afrique centrale.

Des recommandations dites techniques se déclinent en cinq axes principaux, à savoir adapter l’aménagement aux dix grands types forestiers présents en Afrique centrale, tout en prenant en compte la diversité des types forestiers dans le bassin du Congo;  uniformiser les durées de rotation à trente ans pour favoriser la reconstitution des effectifs exploités ; reconstituer les stocks à 100% pour le groupe des espèces commerciales et au minimum à 50% pour chacune de ces espèces, en tenant compte des prélèvements ; réviser et uniformiser les diamètres minima d’exploitabilité à l’échelle régionale et enfin installer des dispositifs de suivi de la dynamique forestière dans toutes les grandes concessions, afin d’appréhender localement les paramètres à utiliser dans les plans d’aménagement.

« La gestion forestière doit aujourd’hui, plus que jamais, répondre à différentes exigences : préserver la biodiversité; répondre aux besoins de la population humaine; rencontrer les objectifs fixés par les États et assurer la rentabilité des acteurs de la filière. Le plan d’aménagement est un outil qui permet de trouver le meilleur équilibre entre ces objectifs. Aujourd’hui, en Afrique centrale, la plupart des plans d’aménagement entrent en phase de révision, ce qui offre l’occasion de repenser et de renforcer la durabilité de l’aménagement forestier », a indiqué le collectif Dynafac.

Outre ces recommandations techniques, Dynafac envisage également des initiatives pour favoriser la régénération des espèces exploitées et mieux préserver la faune.

A noter que le collectif Dynafac est un ensemble de structures du secteur forestier d’Afrique centrale et international ayant pour but d’améliorer les plans d’aménagement sur la base de résultats obtenus, à partir d’un réseau de sites et de dispositifs permanents de suivi de la dynamique forestière. Il est soutenu par le Fonds français pour l’environnement mondial et l’Agence française de développement.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.