Bassin du Congo : nécessité d’investissements innovants dans la protection forestière

 Bassin du Congo : nécessité d’investissements innovants dans la protection forestière

Le deuxième poumon écologique du monde est de plus en plus confronté au défi de l’adaptation climatique surtout en cette période de pandémie de Covid-19, constate le Programme des Nations unies pour le développement(PNUD).

L’agence onusienne a initié le 31 mai un dialogue virtuel avec les dirigeants de la sous-région sur « Comment avancer l’agenda climat dans les contextes fragiles ? Focus sur l’Afrique centrale ». L’initiative vise à encourager les investissements dans la protection des forêts et à intégrer la question climatique dans le processus de décisions au niveau du Bassin du Congo.

Malgré les engagements pris par les pays pour intégrer l’agenda environnement dans les programmes de développement, estime le PNUD, les émissions de gaz à effet de serre demeurent inquiétantes. Les dirigeants ont été invités à poursuivre leurs efforts en faveur du développement durable et de l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris et autres traités internationaux pour l’environnement.

Dans l’édition 2021 de son rapport annuel, Carbon pricing leadership a néanmoins salué l’émergence de la plus grande alliance jamais constituée d’entreprises et de pays s’engageant à la neutralité carbone d’ici 2050 dans le cadre de la campagne Objectif zéro des Nations unies. Le mouvement représente 68 % de l’économie mondiale, selon la même source, 56 % de la population et 61 % des émissions de gaz à effet de serre. Les experts invitent à poursuivre la dynamique pour traduire des engagements en actions concrètes et se montrer à la hauteur d’un défi colossal.

La coalition des leaders de la tarification du carbone, qui se veut une puissante enceinte, entend favoriser la collaboration entre acteurs publics et privés et représentants de la société civile autour de la question du prix du carbone en vue de faire progresser l’action climatique et d’installer un développement durable. Elle a permis à un large éventail de pays, de chefs d’entreprise et de parties prenantes de partager les meilleures pratiques, diffuser des travaux de recherche importants, asseoir leur leadership et inciter d’autres acteurs à suivre leur exemple.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.