Belgique: le retour en RDC de la dent de Lumumba se fera d’ici un mois

 Belgique: le retour en RDC de la dent de Lumumba se fera d’ici un mois

Le réchauffement des relations belgo-congolaises se poursuit à grandes enjambées : après l’annonce du voyage du roi des Belges en RDC début juin (du 7 au 13), le royaume promet maintenant la restitution par la Belgique de la « relique » de Patrice Émery Lumumba pour la fin juin, le 20, très précisément. Il s’agit en fait d’une dent l’ancien Premier ministre congolais dont la valeur symbolique est très forte.

La rumeur a couru un temps en Belgique que le roi Philippe irait lui-même apporter à Kinshasa la dent de Patrice Lumumba. Mais c’était surtout un vœu né de l’enthousiasme diplomatique provoqué par la confirmation du voyage royal après trois tentatives avortées pour cause de Covid ou de guerre en Ukraine, rapporte notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet.

Prévue de longue date, et reportée à deux reprises en raison de la crise sanitaire, la restitution de la relique va enfin se faire et le communiqué du Premier ministre, Alexandre de Croo, en précise les modalités. « La restitution de la dépouille s’organisera en premier lieu dans un cadre restreint et familial conformément aux volontés exprimées par la famille, détaille le communiqué.. Elle sera suivie par une cérémonie officielle au Palais d’Egmont (le siège du ministère belge des Affaires étrangères). Un dernier hommage (sera rendu) en présence de la diaspora congolaise avant que la dépouille ne quitte le sol belge. »

Le 20 juin au matin donc, à Bruxelles, la relique de celui qui fut un des pères de l’indépendance congolaise, sera remise à sa famille en petit comité comme l’ont souhaité les enfants. Ce sont eux qui avaient demandé en 2011 l’ouverture d’une procédure et la justice belge a accepté la qualification de crime de guerre ce qui rend les faits imprescriptibles.

Depuis l’exécution de Patrice Lumumba le 17 janvier 1961 au Katanga, la famille était restée sans nouvelles jusqu’à la révélation de l’existence de cette dent arrachée par un commissaire de police belge présent sur les lieux. Seul reste supposé du corps de Patrice Lumumba, la dent avait été saisie en 2016 chez la fille du policier, qui avait lui-même raconté en 2000 comment il avait tué l’ancien Premier ministre congolais, puis démembré et dissous son corps dans l’acide ce 17 janvier. Le tollé avait poussé le gouvernement belge à s’excuser.

Les enfants de Lumumba avaient porté plainte et obtenu, il y a un peu plus d’un an et demi, que le parquet fédéral belge leur restitue cette dépouille afin qu’ils puissent inhumer leur père dignement en RDC.  

Ce n’est qu’après la cérémonie familiale que le Premier ministre belge remettra formellement la relique à la délégation officielle congolaise, avant son retour à Kinshasa.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.