BEPC 2022: Les membres du jury appelés à plus de responsabilité

 BEPC 2022: Les membres du jury appelés à plus de responsabilité

Les épreuves du Brevet d’Études Primaires et Élémentaires (BEPC) vont débuter dès le mardi 19 juillet sur toute l’étendue du territoire national. Les membres du jury, avant de se déployer dans les différentes localités des centres d’examens, ont été exhortés, jeudi 14 juillet par Jean-Luc MOUTHOU, Ministre en charge de l’Enseignement Préscolaire, Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation (MEPPSA). Au cours de cette communication, ils ont été appelés à faire preuve de responsabilité dans leurs comportements et de bonne conduite à observer pendant cette période.

Pour le Ministre, « les membres du jury des centres d’examen ont été reçu pour leur donner les dernières consignes, cumulativement à leur responsabilité par rapport à la gestion des centres qui seront placés sous leur autorité ».

Peu avant la communication du Ministre faisant suite aux dernières consignes données, le président général du jury, Serges LOUKAKA, remerciant le Ministre de tutelle pour son implication à valoriser le travail des équipes pédagogiques à travers la mise en place des bonnes conditions louables, a présenté les statistiques de cet examen d’Etat.

« Comparativement à l’année dernière, pour le BEPC 2022, nous avons près de 115.065 candidats dont 59269 filles , une augmentation de 4,35%. Tous ces candidats sont répartis dans 448 centres dont 115 à Brazzaville, 105 à Pointe-Noire et le reste à l’intérieur. En Chine au Cabinda et à Luanda, nous avons aussi des candidats congolais. En Chine, ils ont passé l’examen depuis le 5 de ce mois, mais au Cabinda et à Luanda, ils le passeront aux mêmes dates que ceux de Brazzaville », a-t-il présenté.

En outre , le Ministre Jean-Luc MOUTHOU a brandi aux membres du jury l’arsenal juridique notamment la note circulaire N°339 du 17 juin 2022 portant institution d’un guide du délégué de la lutte contre la fraude aux examens d’Etat et Concours.

M. Jean-Luc MOUTHOU s’adressant aux membres du jury du BEPC

« Il faut retenir aussi qu’un accent particulier est mis sur la nécessité de faire en sorte que l’examen se déroule dans les bonnes conditions et que la fraude soit éradiquée dans les différents centres. Les enfants ont bien compris cela, en respectant les consignes, pour partiront dans leurs centres que nantis de tout qu’ils ont appris tout au long de l’année scolaire », a-t-il indiqué, à l’issue de cette communication.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.