Bien mal acquis: mise en examen d’Omar Denis Junior Bongo en France

 Bien mal acquis: mise en examen d’Omar Denis Junior Bongo en France

Démarré en 2010, le travail des enquêteurs, en charge de l’affaire des BMA, avait été achevé depuis belle lurette concernant le Gang des Nguesso. Cela faisait des années que leurs dossiers, totalement bouclés, prenaient la poussière sur le bureau des juges qui, les uns après les autres, en avaient eu la charge sans que des poursuites effectives ne soient déclenchées… Finalement, c’est l’actuel juge d’instruction du tribunal judiciaire de Paris, Monsieur Dominique Blanc, qui a récemment reçu le feu vert décisif tant attendu !

Le 1er juillet dernier, selon Africa Intelligence, Omar Denis Jr Bongo dit « ODJB » – fils d’Omar Bongo né de son union avec Edith Lucie Bongo Ondimba -, 28 ans, avec sa jeune sœur Yacine Queenie Bongo, ont été mis en examen pour avoir « sciemment recelé » deux immeubles leur appartenant dans deux des quartiers les plus huppés de Paris. (L’ensemble de la presse française ne souffle mot à ce sujet, sûrement une volonté, du fait des hauts niveaux de prix du baril de pétrole, de rester dans les bonnes grâces du dictateur congolais…)

Certes, pour tromper l’impatience des observateurs et des ONG qui s’affairent sur les pillages que subissent les Etats pétroliers d’Afrique Centrale, on avait longtemps exhibé le dossier équato-guinéen de la famille Obiang Nguema, fort éloigné du pré-carré français… Téodorin, le fiston chéri du dictateur et son dauphin, en prit pour son grade avec la saisie de tous ses biens en France, immeubles et voitures de luxe ; la totale, avec par ricochet les saisies aux USA d’un yacht et d’une villa.

Mais, avant de s’en prendre à Omar Denis Jr et sa sœur Yacine, comme des coups de semonce, quatre autres enfants du défunt président Omar Bongo Ondimba ont été mis en examen entre le 25 mars et le 5 avril derniers, pour recel de détournement de fonds publics, de corruption active et passive et d’abus de biens sociaux :  il s’agit de Grâce (58 ans), Betty (55), Arthur (51) et Hermine Bongo (53), selon des éléments obtenus par l’AFP.

Le Congo de Sassou Nguesso qui bascule dans le camp de Poutine, très médiatiquement, en accueillant à Oyo Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, a-t-il reçu de la France la monnaie de sa pièce dans l’annonce aussitôt après la visite, le 26 juillet, de la mise en examen de son petit-fils, Omar Denis Junior, qui représente ce qui compte le plus pour lui ?

Le tyran congolais et Serguei Lavrov à Oyo , le 25 juillet 2022

Paris et Brazzaville semblent se rendre  coup pour coup ! Le président français Emmanuel Macron effectue une visite en Afrique, au Cameroun, au Bénin et en GuinéeBissau, ignorant de ce fait les invitations de l’Empereur à venir dans son pays… Sassou-Nguesso reçoit Lavrov dans son nouveau Palais d’Oyo construit sur les plans du Temple de Salomon !

La tension dans les relations entre les deux pays n’est pas prête à redescendre, le Grand-père d’Oyo ne va pas calmer sa colère de sitôt ! La voie de l’escalade pourrait ne pas connaître d’alternative dans les prochaines semaines…

Publié par www.congoliberty.com

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.