Bienvenue dans la république bananière de Sassou-Nguesso !

 Bienvenue dans la république bananière de Sassou-Nguesso !

Le ressenti des congolais est sans appel à ce sujet, pour le Congolais lambda, le Congo-Brazzaville fait bien partie du pelotons de tête des républiques dites bananière .

C’est quoi une république bananière ?

Une république bananière est un régime dictatorial avec des apparences démocratiques, dont les postes clés sont occupés par des femmes et des hommes corrompus entierment dévoués à la cause du dictateur dans le but de s’éterniser au pouvoir.

En effet, le Congo Brazzaville fait désormais partie des pays qui sont dirigés par un régime pourri, dont le mode de gouvernance est complètement à l’opposé de l’intérêt général, c’est-à-dire, un regime dictatorial qui s’emploi à appliquer volontairement la stratégie du chaos dans tous les secteurs de l’état pour rendre la vie difficile aux congolais.

A titre d’exemple, avoir un passeport est devenu mission impossible, et toute cette pagaille est organisée par le gouvernement lui-même, avec pour objectif de saboter l’avenir des congolais et celui des générations futures, en empêchant des nouveaux étudiants d’aller étudier à l’étranger, et en rendant pratiquement impossible le renouvellement des titres de séjour des ressortissants congolais de la diaspora; pourtant qui s’activent à envoyer régulièrement de l’argent à leurs parents pour les soulager de la misère imposée par Sassou-Nguesso.

Outre le passeport, il est également difficile pour les citoyens congolais de se faire délivrer une carte d’identité nationale, un laissez-passer ou encore un acte de naissance pour les nouveaux nés .

Par conséquent, cette stratégie du chaos initiée par le général Sassou-Nguesso porte aujourd’hui ses fruits, puisqu’elle a permis de générer une société civile désorganisée, une justice qui donne raison au plus offrant, une armée nationale transformée en milice privée,, une police nationale dirigée par un braqueur, une opposition politique désorganisée et corrompue, une population qui fait la guerre à elle-même à travers le tribalisme. Bref, le Congo-Brazzaville est un pays qui n’existe que de nom, c’est un pays de façade puisque l’intérieur est pourri.

Pire encore, dans la décente aux enfers, nous sommes entrain d’amorcer une nouvelle phase dans la bêtise, notre pays est en passe de passer d’une république bananière à une monarchie bananière.

La question qui taraude mon esprit est la suivante: qui sauvera le Congo de cette situation apocalyptique ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.