Bolloré négocie avec MSC la vente de ses activités portuaires et de transport en Afrique

 Bolloré négocie avec MSC la vente de ses activités portuaires et de transport en Afrique

Le groupe Bolloré est entré en négociations exclusives jusqu’au 31 mars prochain avec l’armateur suisse MSC pour la vente de ses activités portuaires et de transport en Afrique. La branche Bolloré Africa logistic est présente dans les ports de 42 pays du continent, elle exploite une quinzaine de terminaux à conteneurs et aussi trois réseaux de chemin de fer en Afrique, pensant environ 5,7 milliards d’euros. Mais Bolloré ne se désengage pas totalement de l’Afrique pour autant.

L’industriel breton va conserver ses activités dans le domaine de la communication et du cinéma. Sur le continent, Bolloré possède, Canal+ Africa, la chaîne cryptée. Il possède aussi une part importante de Multichoice, le leader de la télévision payante en Afrique anglophone, et il est devenu au fil des années un important producteur de contenus africains.

Une évolution similaire en somme à celle du groupe en Europe et dans le monde, puisqu’en quinze ans, l’entreprise de papeterie fondée en 1861 est devenue un géant des médias avec notamment le rachat de Vivendi. Jusqu’à cette année, les activités de transport et de manutention portuaire en Afrique semblaient intouchables, tant elles génèrent de bénéfices pour le groupe.

La crise du transport maritime est passée par là

Mais la crise du transport maritime consécutive à la pandémie de Covid-19 est passée par là, engorgeant le trafic portuaire et accélérant sans doute la réflexion du groupe sur son recentrage. Selon les informations diffusées par communiqué, l’offre de MSC se monte à 5,7 milliards d’euros.

L’italo-Suisse qui est le deuxième transporteur maritime au monde possède déjà des activités en Afrique, au Togo et en Côte d’ivoire notamment. Bolloré s’est donné jusqu’au 31 mars pour répondre à cette offre.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.