Brazzaville : des machines à sous à la portée des enfants mineurs

 Brazzaville : des machines à sous à la portée des enfants mineurs

La communauté chinoise qui a envahi la ville de Brazzaville des machines à sous, ne se préoccupe pas de l’interdire en partenariat avec les autorités aux mineurs. De plus en plus, on remarque l’engouement des mineurs pour ces machines, et on se demande bien d’où trouvent-ils l’argent avec lequel, ils viennent jouer. Il est plus qu’urgent que les autorités politiques prennent des mesures de protection des mineurs et parer à toute addiction.

A Brazzaville, on assiste passivement à une augmentation d’usage des machines à sous chez les enfants mineurs. La ville est remplie de ces machines sans restriction aucune, ce qui permet aux enfants mineurs de jouer sans difficulté. Même, les gérants des lieux où ces machines sont installés ne se soucient pas de la présence des mineurs, jouant le plus souvent les professeurs face aux débutants.

Dans les familles où ils viennent, il est clair qu’ils volent de l’argent à leurs parents pour aller miser dans ces machines. Bien que le Congo soit devenu une jungle où la protection des mineurs intéresse personne, il revient néanmoins aux organisations de l’enfance de lancer un cri d’alarme face à ce fléau.

De nombreux mineurs deviennent addicts aux machines et on assiste souvent aux bagarres entre eux, après avoir tout perdu. Que les autorités mettent un peu de côté leur irresponsabilité et s’occupent de ce problème.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.