Ces deux ministres recalés sont chauds pour le deuxième tour

 Ces deux ministres recalés sont chauds pour le deuxième tour

Lydia Mikolo et Nick Fylla en ballotage défavorable mouillent le maillot pour dimanche !

Les ministres Jacqueline Lydia Mikolo des PME et Nicéphore Antoine Thomas Fylla Saint Eudes du Développement industriel n’ayant pas été élus députés dès le premier tour se décarcassent pour obtenir une place à l’Assemblée nationale.

Les deux membres du gouvernement n’ont pas fait mieux au premier tour. De nombreuses langues disent même qu’ils ont été purement battus dès le premier tour. Tels des candidats moyens admissibles au BAC!

Jacqueline Lydia Mikolo passera son deuxième tour à Mouyondzi face à Claudine Munari du MUST. Candidate du PCT, Mikolo a totalisé 22% des voix au premier tour. Depuis là, elle ratisse et conclut des accords tous azimuts pour arracher le siège de Mouyondzi.

Elle a obtenu ces derniers jours les soutiens des autres candidats dont Michel Mboussi Ngouari, sorti troisième au premier tour. Mais d’autres membres du gouvernement élus dès le premier dans leur circonscription dont le ministre Ghislain Maguessa Ebome appuient la ministre Mikolo en jouant aux rabatteurs d’électeurs.

Mikolo tient à son « But na filet » depuis le début de ces élections. Elle reste concentrée sur l’issue heureuse de la confrontation.

Lydia Mikolo en campagne à Mouyondzi

Nick Fylla en ballotage défavorable à Kinkala commune face à Albert Nzalabantou, un candidat de l’UDH Yuki, redouble d’efforts pour entrer à l’hémicycle dès cet été. Sa danse Ngunza, en plein centre de Kinkala, au premier tour n’a rien donné! Au contraire, il a occupé une hypothétique deuxième place.

Il se bat depuis là pour se faire élire. A l’opposé de sa collègue de Mouyondzi, Nick Fylla n’a pas reçu de soutien ouvert de ses camarades du gouvernement. Il est leader du Parti républicain libéral (PRL), une petite formation politique qui se réclame de l’opposition.

Depuis quelques années, les ministres s’emploient désormais à gagner des sièges à l’Assemblée nationale pour renforcer leur position politique. Ainsi, tous les ministres candidats à la députation ont été élus dès le premier tour.

Ces deux autres ont ramé et espèrent rejoindre les autres à l’hémicycle, avant de rendre l’écharpe à leur suppléant, puisqu’ils vont continuer à siéger au gouvernement.

Galvanisés par la victoire d’un frère Kolelas à Kinkala district, les militants de l’UDH Yuki de Kinkala commune veulent faire autant : sanctionner Nick Fylla comme ils l’ont fait sans pitié à Euloge Landry Kolelas, battu à plate couture par un autre Kolelas. Ils tiennent à garder tous les deux sièges de Kinkala pour eux.

Dimanche, ça va être chaud !

@Arsène SEVERIN

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.