Championnats nationaux seniors hommes et dames : DGSP et Étoile du Congo sur le toit du handball congolais

 Championnats nationaux seniors hommes et dames : DGSP et Étoile du Congo sur le toit du handball congolais

Au terme de la 51e édition des championnats nationaux d’élite seniors, les équipes de la Direction générale de la sécurité présidentielle (DGSP) et de l’Etoile du Congo ont respectivement remporté les titres, le 24 juillet (messieurs et dames), en présence de plusieurs dirigeants sportifs.

Devant un public émouvant et divisé entre les deux équipes, la formation de la DGSP a tenu bon devant AS Otohô. Les désormais championnes du Congo ont misé sur leur expérience, afin de remporter leur premier championnat de l’histoire. Avec un score égal à la première mi-temps, 15 buts partout, les vice-championnes d’Afrique étaient obligées de multiplier les techniques pour corriger AS Otohô (30-27), au terme de la rencontre. L’entraîneur de la DGSP, Simon Badenika, a signalé que ce titre vient couronner une saison presque parfaite avec sans défaite au niveau national et une seule sur le plan continental.

Les dirigeants d’AS Otohô, qui ont beaucoup apprécié la détermination de leurs joueuses, estiment que cette défaite n’est pas une fatalité puisque cette équipe n’a découvert l’élite du handball congolais  qu’en janvier dernier. Ils souhaitent, en effet, faire mieux lors de leur deuxième saison en élite (2022-2023).

Du côté des hommes, Etoile a livré un match presque à sens unique devant Caïman. Amorphes durant toute la première période (18-8), les joueurs de Caïman ont tenté de se réveiller pendant la seconde mi-temps, mais en vain. Etoile du Congo avait déjà fait l’essentiel et n’a fait que géré le match jusqu’à la fin des soixante minutes(30-23).

Le fair-play, l’engagement, le professionnalisme, les révélations, le beau jeu et le suspense étaient au rendez-vous des différents matchs qui ont opposé les 20 équipes aux gymnases Nicole-Oba et Henri-Elendé, à Brazzaville.

Comme l’a indiqué le président de la Fédération congolaise de handball, Ayessa Ndinga Yengue , la fête était belle. « C’était une belle fête parce que le niveau et la qualité de jeu de certaines équipes augurent des perspectives intéressantes pour notre handball. Aux  dirigeants que nous sommes de saisir cette occasion pour fructifier ces précieux acquis », a-t-il signifié avant d’ajouter que les vainqueurs devront continuer à travailler afin de représenter le Congo au niveau continental.

Au nom du ministre des Sports, le directeur des activités sportives, Clin Samba-Samba,  a, avant de clôturer les championnats, loué le travail de tous ceux qui ont contribué à la bonne organisation de ces grands moments du handball senior au Congo.

Lancées le 15 juillet, ces compétitions qui ont réuni les meilleurs clubs congolais dans les deux catégories (seniors hommes et dames) ont tenu toutes leurs promesses. Au classement général, les équipes de Brazzaville ont dominé dans les deux versions puisque chez les hommes la 3e place revient à Inter Club, suivi de AVR et Petro sport. Patronage, Nha Sport et Munisport, tous de Pointe-Noire, sont classés respectivement 6e, 7e et 8e. Tout Puissant de Nkayi termine à la 10e place au moment où Pro Sport de Loutété et 12 Indomptables de Makoua sont 11e et 12e.

Le même tableau était visible du côté des dames, puisque Cara, Etoile du Congo, Inter Club et US Renaissance sont 3e, 4e, 5e et 6e. Les deux représentants de Pointe-Noire, Patronage et Banko Sport, se sont contentés des 7e et 8e places.

Si les championnats juniors messieurs et dames de la saison en cours auront lieu à partir du 5 août à Makoua et Owando, ceux des seniors de la saison 2022-2023 se dérouleront à Oyo.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.