Conditions de vie des ménages : la première phase de l’enquête s’étend à d’autres localités

 Conditions de vie des ménages : la première phase de l’enquête s’étend à d’autres localités

Lancée le 8 juin dernier à Brazzaville par la ministre de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, l’Enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages (EHCVM-Congo) se poursuit à Ouesso, dans le département de la Sangha, ainsi que les autres localités du pays. 

La première phase de l’opération de collecte des données va durer deux mois. Pour le premier mois, elle s’est déroulée du 8 juin au 7 juillet. S’agissant du second mois, elle a débuté le 16 juillet dernier. Cette opération permettra de produire des indicateurs pertinents et actualisés pour le suivi de la pauvreté et des conditions de vie des ménages au niveau national. L’objectif étant de fournir des données pour l’évaluation des politiques publiques de développement économique et social.

A terme, l’opération permettra de collecter des données sur les dépenses de consommation des ménages afin de notifier le niveau des principaux indices de pauvreté enregistrés au plan national.

L’EHCVM- Congo est une enquête d’envergure nationale. Les résultats obtenus et produits sont significatifs au niveau national, suivant les milieux urbain et rural, et pour chacun des départements du pays.

Organisée par le ministère de l’Economie à travers l’Institut national de la statistique, cette initiative bénéficie du soutien de la Banque mondiale à travers le Projet de renforcement des capacités en statistiques. L’enquête consiste à doter le Congo des statistiques fiables, actuelles et harmonisées tout en renforçant la capacité en matière de conception, de la mise en œuvre, du traitement et de l’analyse des données des enquêtes pour l’évaluation du niveau de pauvreté.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.