Congo-FMI : une réunion d’évaluation des données macroéconomiques en perspective

 Congo-FMI : une réunion d’évaluation des données macroéconomiques en perspective

Le directeur exécutif du Fonds monétaire international (FMI) pour le groupe Afrique II, Avio Andrianarivelo, a annoncé, à l’issue d’un échange avec le ministre de la Coopération internationale et de la Promotion du partenariat public-privé, Denis Christel Sassou Nguesso, le 6 juin à Brazzaville, la tenue incessamment d’une réunion d’évaluation des données macroéconomiques du Congo.

Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de l’accordprogramme triennal de financement vise à relancer la croissance économique du Congo. Elle sera ponctuée par des discussions portant sur l’évolution de la situation économique congolaise.

« Les perspectives de négociations entre le Congo et le FMI sont rassurantes. Une équipe va bientôt effectuer une réunion par visioconférence, afin d’évaluer les données macroéconomiques du pays et leur évolution », a déclaré Avio Andrianarivelo.

Après évaluation des données, le FMI examinera la nature d’aide dont le Congo a besoin, dans le but de lui apporter un appui approprié. « Au-delà de l’appui que nous pouvons apporter notre devoir est de relayer les recommandations du Congo à notre conseil d’administration », a-t-il ajouté.

Dans ce sillage, Avio Andrianarivelo espère que les voix de l’Afrique seront entendues, dans cette période de révision de processus d’aide aux pays, mais aussi que les tenants et aboutissants des réflexions de l’institution internationale se focaliseront sur les attentes du continent, afin que les pays africains connaissent une croissance économique soutenable et stable.  

Outre le volet des négociations, cette première visite du bureau des administrateurs du FMI a également pour but d’évaluer la capacité du Congo à lutter contre la crise sanitaire imposée par la covid-19.

A cet effet, le bureau effectuera un tour d’horizon du nouveau gouvernement congolais. « À la quête de l’amélioration des relations entre le Congo et le FMI, nous poursuivrons notre ronde dans d’autres ministères », a-t-il conclu.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.