Coopération sous-régionale : Eve Bazaïba s’engage pour un nouveau dynamisme au sein de la Cicos

 Coopération sous-régionale : Eve Bazaïba s’engage pour un nouveau dynamisme au sein de la Cicos

Le vice-Premier ministre, ministre de l’Environnement et du Développement durable (VPM-MEDD) de la République démocratique du Congo a rappelé la nécessité de finaliser certains dossiers portant notamment sur la réforme de cette institution sous-régionale, de nouveaux projets d’appui avec des partenaires internationaux ainsi que d’autres processus internes.

La vice-Première ministre, ministre de l’Environnement et du Développement durable (VPM-MEDD), Eve Bazaïba Masudi, a palpé du doigt, le 2 juin, les réalités de la Commission internationale du bassin du Congo-Oubangui-Sangha (Cicos). C’était au cours d’une visite dans les installations de cette organisation sous-régionale de la gestion des eaux du Bassin du Congo-Oubangui-Sangha.

Pour la VPM Eve Bazaïba, qui est également gérante des ressources en eau, cette descente sur le terrain lui a permis de s’imprégner de tout ce qui a comme projets intégrés et comme organisation en vue de l’amélioration de  la gestion rationnelle de la navigabilité des eaux au niveau interne et des relations séculières entre les pays membres de la Cicos. Sur place, Mme Eve Bazaïba a rappelé la nécessité de finaliser certains dossiers portant entre autres sur la réforme de cette institution sous-régionale, de nouveaux projets d’appui avec des partenaires internationaux ainsi que d’autres processus internes pour le bon fonctionnement de cette organisation.

A l’occasion de cette descente sur le terrain, qui a permis à la VPM Bazaïba de palper du doigt les réalités de la Cicos, il a également confirmé son engagement pris ensemble avec le ministre de Transport, de s’impliquer avec un nouveau dynamisme pour faire avancer la cause de la Cicos et faire avancer et renforcer les liens entre les différents Etats membres de cette organisation. La VPM Bazaïba rassure la secrétaire générale de cette organisation, qui est en fin mandat, de la préservation des acquis de son mandat et arrondir les angles là où il le faut.

De son côté, la secrétaire générale de la Cicos, Judith Enaw, a remercié la VPM pour cette spontanéité et cette marque de considération qui l’a conduit dans cette visite des installations de la Cicos. « Je traduis l’impression de tous les Etats qui sont membres de notre commission ainsi que le personnel qui anime au quotidien les activités de la Cicos. Nous sommes tous flattés que de manière spontanée, la VPM a tenu à cette promesse de nous rendre visite aujourd’hui, malgré son emploi du temps qui est chargé avec des grands dossiers. Voyant la Cicos comme un instrument d’intégration, elle veut porter au plus haut sommet de l’état tout ce qu’elle a vu et vécu ici », a indiqué la secrétaire général de la Cicos. La Cicos, rappelle-t-on, a comme missions notamment d’assister les États membres dans le recensement des bateaux ; le contrôle de la mise en application du code de navigation intérieure ainsi que l’élaboration des règlements communs destinés à assurer la sécurité.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.