Covid-19 : début de la campagne de vaccination au niveau du Parlement

 Covid-19 : début de la campagne de vaccination au niveau du Parlement

Les présidents du Sénat, Pierre Ngolo, et de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba, ont été vaccinés contre le coronavirus le 31 mars au siège du Parlement, avant d’appeler les Congolais à emboîter le pas.

Lancée officiellement le 25 mars, la campagne de vaccination contre la Covid-19 se poursuit dans les grandes villes du pays. A Brazzaville, les parlementaires et leurs collaborateurs sont attendus pour se faire vacciner. Ouvrant le bal, le président du Sénat a rappelé qu’il s’agissait à la fois d’un acte civique et d’un engagement pour faire passer un message aux populations.

« Nous devons savoir que la pandémie du coronavirus fait d’énormes dégâts à travers le monde. Aujourd’hui selon les experts, la seule solution, la vraie pour combattre efficacement cette pandémie reste la vaccination. Nous sommes venus nous faire vacciner pour passer le message aux autres citoyens que nous n’avons pas d’alternatif, nous avons intérêt à nous faire vacciner, à nous mobiliser tous pour la vaccination », a expliqué Pierre Ngolo.

Même son de cloche du côté du président de l’Assemblée nationale. « Vous ne pouvez pas savoir combien je suis soulagé, je viens de me protéger en attendant la deuxième dose, autant que je protège tous les Congolais qui m’approchent… Donc, c’est pour moi un moment de grand bonheur », s’est réjoui Isidore Mvouba.

Il a, par ailleurs, demandé aux sceptiques de ne pas hésiter car il n’existe pas encore de médicament susceptible de soigner le coronavirus. « Il faut en profiter, il faut que tous les Congolais viennent se faire vacciner pour que nous sortons de cette situation qui est difficile pour tout le monde et pour toute l’humanité », a-t-il conclu.

Notons que le Congo utilise actuellement deux vaccins : Sinopharm, développé en Chine et Spoutnik V, en Russie.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.