Covid-19 : l’administration pénitentiaire prête pour la vaccination

 Covid-19 : l’administration pénitentiaire prête pour la vaccination

Avant de passer à l’acte de vaccination dans les jours qui viennent, la direction générale de l’administration pénitentiaire a échangé, le 30 mars à Brazzaville, avec l’ensemble du personnel sur l’importance de la vaccination dans la lutte contre la Covid-19.  

« Pour tout savoir sur les vaccins, nous avons bien voulu vous réunir pour vous informer sur les avantages de la vaccination contre la pandémie de Covid-19, qui est une menace sanitaire au plan mondial », a indiqué le directeur général de l’administration pénitentiaire, le colonel Jean Blaise Komo, ouvrant la série d’échanges avec le personnel.

Entrant dans le vif du sujet, le médecin colonel Gilbert Aristide Nianga, chercheur en hygiène et épidémiologie à la clinique de la Garde républicaine, a exposé sur la qualité et l’importance du vaccin, ses effets… « Recevoir le vaccin, c’est permettre au corps d’être capable de produire des anticorps pour terrasser le virus », a-t-il fait savoir, avant d’amorcer la série des questions-réponses avec le personnel de l’administration pénitentiaire de sorte à mieux éclairer les zones d’ombre pour qu’il n’y ait pas de réticence ni d’hésitation à se faire vacciner.

En rappel, à l’issue de la 17e réunion de la Coordination nationale de gestion de la pandémie de coronavirus, tenue le 24 mars, la résolution d’étendre la vaccination du premier périmètre au personnel de l’administration pénitentiaire au sens large. « Il est de bon aloi que nous, personnels pénitentiaires, qui cohabitons avec les personnes en détention dans nos différentes Maisons d’arrêt, puissions bénéficier de ces vaccins au-delà des mesures barrières que nous devons continuer à observer », a insisté Jean Blaise Komo.

Ainsi après avoir éclairé la lanterne du personnel, au nom du ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion des peuples autochtones, Ange Aimé Wilfrid Bininga, le directeur général de l’administration pénitentiaire a appelé à se tenir prêt pour la vaccination qui se prend en deux doses avec un intervalle de deux semaines. C’est, nul doute, au cours de la semaine que le personnel de ladite administration se fera vacciner.  

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.