Covid-Congo : les médecins se plaignent du manque criard d’oxygène dans les hôpitaux

 Covid-Congo : les médecins se plaignent du manque criard d’oxygène dans les hôpitaux

Alors que le premier ministre vient de lancer une opération coup de poing contre la pandémie qui coûte 4,5 milliards cfa, les hôpitaux du pays sont en manque criard d’oxygène, très vital pour sauver des vies des personnes atteintes. On débloque des milliards pour réprimer et aucun franc pour doter les hôpitaux en équipements. Ce week-end une dizaine de patients atteints du Covid 19 sont décédés faute d’oxygène pour faire fonctionner les peu de respirateurs.

A la clinique Leyono où sont internés les patients Covid, le personnel se plaint du peu des moyens misent à leur disposition pour mener à bien leurs tâches. Depuis que le Covid est arrivé au Congo il y a plus d’un an, les autorités n’ont jamais pensé à doter les hôpitaux des équipements viables.

Le personnel médical de la prise en charge manque de tout et est obligé parfois de prendre des risques pour palier à la souffrance des patients. « Le samedi nous avions connu un patient avec détresse respiratoire qui devrait bénéficier nécessairement d’oxygène, fort malheureusement il n’y avait pas d’électricité et le temps de s’apprêter pour transférer, le patient nous a quitté. Il fallait appeler par-ci par-là, on nous a quand même donné le courant l’après-midi mais le patient était déjà décédé », raconte le médecin.

Sur le terrain, les équipes médicales tentent de faire face du mieux qu’elles peuvent mais elles se trouvent souvent démunies.

« On assiste impuissamment aux décès des patients qui ne devraient pas en réalité mourir », déplore un docteur qui pense que le Congo devrait débloquer des milliards pour acheter des respirateurs et de l’oxygène en lieu et place de les dilapider dans la bêtise.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.