Cuvette-Ouest: une région oubliée

 Cuvette-Ouest: une région oubliée

Que dira Sassou aux populations de la Cuvette-Ouest lors de la campagne ?

Hôpital de base d’Ewo- un vieux bâtiment des années 60-plongé dans le noir, route Boundji-Ewo impraticable en saison des pluies, infrastructures scolaires sans tables- bancs…le chapelet de plaintes des populations du département de la Cuvette-Ouest est bien long.300 milliards de FCFA! C’est le montant injecté par le gouvernement congolais dans les travaux de la municipalisation accélérée du département de la Cuvette-Ouest.

Ce montant peut paraître peu, en comparaison avec les budgets prévisionnels des départements du Pool (500 milliards de FCFA en 2012), Plateaux(400 milliards de FCFA en 2013), Lekoumou(450 milliards de FCFA en 2014), Sangha(400 milliards de FCFA en 2015), Bouenza( 450 milliards de FCFA en 2016)… 9 ans après, Ewo, le chef lieu du département, est encore plongé dans le noir! « Quelquefois Il y a du courant entre 18 h et 23h, au gré des rythmes d’approvisionnement en carburant », s’en plaint, sous couvert d’anonymat, une élite du coin. Pourquoi notre département tarde t-il à être connecté au réseau électrique national tout autant que certains villages et districts des départements voisins qui ont aussi connu leur municipalisation accélérée ? S’interroge t-elle.

Comme si cela ne suffisait pas, la route Ewo- Boundji est un véritable casse tête congolais pour les automobilistes, surtout pendant la saison des pluies. Ses travaux de bitumage – quelque 22 kilomètres- sont interrompus depuis plus de 5 ans! L’hôpital de base d’Ewo, un vieux bâtiment des années 60, se trouve dans un piteux état. Il ne dispose ni de médicaments ni d’ambulance( voir image de la vieille ambulance en panne depuis des années ) ni d’électricité, encore moins d’un mur de clôture! L’image du lycée d’enseignement général d’Ewo, où n’exerce qu’un seul professeur de mathématiques, donne des crises d’urticaire.

Faut-il noter, d’après nos sources, que le ratio est de plus 100 élèves par classe dans les principales écoles du département où sont installés de grands exploitants de bois, lesquels auraient dû fournir des tables -bancs à certaines écoles…Autant de récriminations qui font dire à certaines mauvaises langues de la contrée que Dénis Sassou Nguesso y menera une campagne présidentielle bien terne en 2021. Enfin, il est, peut-être, temps d’établir un audit externe sur les budgets consacrés aux municipalisations accélérées des 10 départements du Congo.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.