Décès Kolelas: la justice française ouvre une enquête, le régime de Mpila veut militariser la zone sud

 Décès Kolelas: la justice française  ouvre une enquête, le régime de Mpila veut militariser la zone sud

Officiellement selon la version de Brazzaville, décédé des suites de Covid, le corps de l’opposant Congolais Guy Brice Parfait Kolelas restera sur le sol français jusqu’à ce que la justice de ce pays ne l’autorise à être rapatrié au Congo. Paris veut voir claire dans cette affaire et ne croit pas du tout à la version de Mpila.

De plus en plus, l’entourage du leader de UDH -YUKI parle d’un empoisonnement et ne croit plus du tout au Covid tel que déclaré par le pouvoir de Brazzaville. Aucune autre personne autour de Guy Brice Parfait Kolelas, moins encore son épouse ne présente des symptômes du virus, quand on sait comment la contamination est immédiate en cas de non respect de la distanciation.

Le décès de l’opposant dans l’avion médicalisé qui l’emmenait à Paris pour y subir des soins appropriés a causé de l’émoi à Brazzaville comme à Paris où Le parquet de Bobigny (nord-est de Paris) a annoncé à l’AFP l’ouverture d’une enquête, confiée à la section criminelle, sur la recherche des causes de la mort de l’opposant.

A Brazzaville, de nombreux militants de son parti ont afflué en masse vers le siège pour le rendre hommage et attendre les consignes de la direction. Un calme est constaté dans les bastions de l’opposant où tout peu dégénéré à tout moment. Les militants n’ont aucun doute et y voient la main du régime dans ce décès.

A Mpila, une réunion d’urgence des sécurocrates s’est tenue sous le commandement de Jean Dominique Okemba afin de décider des mesures préventives dans la zone sud. Si certains ont opté pour une forte présence de la police et de l’armée, d’autres prônent la prudence face à la douleur qui frappe les militants de PAKO.

Au sein du pouvoir, des voix encore minimes s’élèvent pour dénoncer le comportement des sécurocrates soupçonnés de conduire le pays droit au mur. Une délégation s’est entretenue avec la famille Kolelas pour parler de l’organisation des funérailles. Mais, l’épouse du défunt et on cercle restreint ne veulent rien entendre de ses frères, alliés au pouvoir.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.