Dépravation des mœurs : des enfants abusent d’alcool à Pointe-Noire et à Brazzaville

 Dépravation des mœurs : des enfants abusent d’alcool à Pointe-Noire et à Brazzaville

De nombreux jeunes ponténégrins et brazzavillois, dont l’âge varie entre 15 et 19 ans, prennent d’assaut des lieux de boisson alcoolisée du matin jusqu’aux heures tardives sans être inquiétés.

Caves, night-clubs, buvettes et bars sont devenus pour des jeunes gens qui viennent de terminer leurs examens des milieux tout indiqués où ils passent la grande partie de leur journée. « Nous sommes en vacances et ne savons pas où aller, c’est pourquoi nous perdons notre temps avec des amis autour de ce petit pot », déclarait l’un d’eux croisé la nuit à Pointe-Noire, en diagonale de la maison commune de l’arrondissement 4, Loandjili.

Non seulement l’excès de la bière est nocive pour la santé, mais aussi et surtout il  pousse des gens gens à commettre certains actes inciviques, déplorait un parent d’élève. Des jeunes qui se livrent à cœur ouvert à la boisson alcoolisée s’observent aussi bien à Brazzaville qu’à Pointe-Noire. Ils initient même des gamins à partir de 12 ans à la prise de liqueurs bien dosées, susceptibles de leur causer des ennuis sanitaires aigus. Et même la présence remarquable des jeunes demoiselles occasionne une peur bleue pour certains parents qui les assistent impuissamment.

Notons que la non application du décret n° 60-95 du 3 mars 1960 réglementant la fréquentation des débits de boisson et dancings par les moins de 16 ans favorise la montée fulgurante de la prise de l’alcool par des enfants.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.