Des étagères qui gênent des boutiques

 Des étagères qui gênent des boutiques

La visibilité des boutiques et galeries implantés sur les grandes artères des marchés domaniaux de Brazzaville étouffée par le commerce à l’étalage et à la sauvette. Les tenanciers des boutiques ayant fait recours au service de la mairie se sont heurté contre une pierre, aucune solution pour eux.

Sans être inquiété, cet habitude a pris le large, les commerçants ont pris goût de s’installer parfois proche des caniveaux, du goudron et surtout devant les boutiques pour vendre leurs marchandises.

« Nos boutiques bénéficient d’une certaine visibilité que les jours où les marchés domaniaux ne sont autorisés de vendre » indique Abdoulaye un tenancier d’une galerie de vente de vêtements au marché de Moukoundzi-Ngouaka, dans le 1er arrondissement de Makélékélé. Ce dernier renchérit que cet manque de visibilité impacte leur rendement journalier voire mensuel.

À qui profite ce grand laisser-aller ?
En tout cas, jusqu’aujourd’hui les autorités compétentes ne font pas mention de ça.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.