Des figures connues dans le nouveau gouvernement de Transition au Burkina Faso

 Des figures connues dans le nouveau gouvernement de Transition au Burkina Faso

Moins de 48 heures après sa nomination, le Premier ministre Albert Ouédraogo vient de rendre publique la liste de son équipe. C’était au cours d’une édition spéciale sur les antennes de la télévision publique peu après 22h dans la nuit.

Certaines personnalités du régime déchu de Roch Marc Christian Kaboré signent leur retour, mais on y retrouve aussi de nouveaux visages. Six femmes figurent parmi les 25 personnalités choisies pour conduire ce gouvernement de la Transition. Et les trois premiers postes ministériels sont tenus par des noms bien connus des Burkinabè.

Yero Boly, qui a travaillé durant plusieurs années aux côtés de l’ex-président Blaise Compaoré comme ambassadeur et ministre, signe son retour en tant que ministre d’État auprès du président du Faso, chargé de la Cohésion sociale et de la Réconciliation nationale. Le général de brigade Aimé Barthelemy Simporé devient ministre d’État  et conserve le portefeuille de la Défense et des Anciens combattants, poste qu’il occupait dans le dernier gouvernement de Roch Marc Christian Kaboré avant le coup d’État du 24 janvier dernier.

Le colonel-major Omer Bationo est le tout nouveau ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité. Il était jusque-là le secrétaire général de la Défense nationale.

L’ex-président de la Commission électorale nationale indépendante, Maitre Bathélémy Kere est désormais le ministre de la Justice et des Droits humains, chargé des relations avec les institutions. 

La réalisatrice Valérie Kaboré s’occupera de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme.

Au ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, on retrouve Bassolma Bazié, ex-secrétaire générale de la puissante Confédération générale du travail du Burkina.

L’économiste, écrivain et analyste politique Lionel Bilgo fait également son entrée au gouvernement au ministre de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.