Des officiers militaires à la retraite accumulant 33 mois sans pensions vont-ils soutenir un putsch?

 Des officiers militaires à la retraite accumulant 33 mois sans pensions vont-ils soutenir un putsch?

Des officiers et sous officiers militaires à la retraite accumulent à ce jours plus de 33 mois d’arriérés de leurs pensions. Une situation qui les a plongé dans la précarité la plus absolue. Selon les bruits qui courent dans leur milieu, tout changement de régime de la manière que ce soit obtiendrait leur soutien aveugle. Eux qui ont servi loyalement la république en ont marre de voir comment un militaire aussi comme Sassou les maltraite.

Le militaire Congolais qui osera imiter le colonel Assimi Goita du Mali bénéficiera du soutien indéfectible de l’ensemble des officiers et sous officiers militaires à la retraite. Ces derniers accusent le pouvoir de Brazzaville de les priver de leurs droits élémentaires qui est la pension. Ils alignent plus de 33 mois sans percevoir un seul franc de leurs pensions et vivent dans la précarité absolue.

Denis Sassou Nguesso, qui est militaire, n’a aucune compassion de ses frères d’armes dont nombreux ont pourtant soutenu son pouvoir à un moment. Généralement ayant cotisé à la CREF , les militaires retraités subissent le même sort que la plupart des retraités du pays. Malgré sa promesse durant la campagne électorale de solder les retards sur les pensions, Denis Sassou Nguesso, une fois de plus a failli.

Le maintien du général Mokoko en prison est en grande partie dû au grand soutien dont il bénéficie au sein des militaires tant actifs qu’inactifs. Ces militaires retraités se disent disposés à soutenir tout mouvement qui défendra l’intérêt supérieur de la Nation et mettra le Congolais au centre de leur politique.

A l’instar de la majorité des Congo, ces militaires retraités estiment que le clan d’Oyo a pris le pays en otage et pille la Nation au détriment de la grande partie du peuple.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.