Diables Rouges : Médard Moussodia et Mayolas exigent à chaque joueur Pro 3000 euros pour être sélectionnés

 Diables Rouges : Médard Moussodia et Mayolas exigent à chaque joueur Pro 3000 euros pour être sélectionnés

La défaite des Diables Rouges à Bissau par un score de 3 à 0 ayant conduit à leur élimination des qualifications pour la CAN du Cameroun, a permis aussi le grand déballage des magouilles au sein de la FECOFOOT. C’est l’international Delvin Ndinga qui a déclenché les hostilités pointant directement Médard Moussodia. On apprend que le président de la fédération et son vice Moussodia exigent aux joueurs évoluant hors du pays des sommes exorbitantes d’argent pour être appelés à la sélection et surtout la titularité.

Après une prestation néfaste en Guinée Bissau face à l’équipe nationale de ce pays ayant soldé par un score humiliant de 9 à 0, les Diables Rouges disaient adieu à leur participation à la coupe d’Afrique du Cameroun. Une élimination qui a poussé le milieu du terrain Delvin Ndinga de dénoncer des pratiques mafieuses du staff de la fédération.

Interrogé sur la Radio France Internationale (RFI), NDinga, le capitaine revenant des Diables Rouges en a eu marre de certaines pratiques malveillantes (sa non titularisation en Guinée-Bissau et tout ce qui va avec).

Il en sort donc de son silence: » C’était une goutte de trop. C’est pour ça aujourd’hui je me dis la personne la mieux placée pour dénoncer certaines choses c’est moi. Je ne veux pas citer de noms mais, le 1er Vice-Président de la Fédération (ndlr : Jean Médard Moussodia) c’est lui qui a imposé au Coach la liste des Onze joueurs qui allaient commencer le match.

Notamment ma non titularisation, peut-être pour donner le capitanat à Bifouma. Il est accoutumé des faits. Ce n’est pas pour la première fois qu’il fasse ce genre de choses au Congo. Le Coach, lui, il n’avait pas le choix, hein! Il a exécuté les ordres

Si j’ai fait cette interview, parce que je suis sûr à 100% que ça s’est passé comme ça. Ça fait plus de 10 ans que j’étais en sélection, ce système existait et là ça continue. Et aujourd’hui, je me dis pourquoi pas parler et dénoncer tout cela comme ça les jeunes qui vont arriver après bénéficient au moins du meilleur système que celui-là».

La dénonciation de Delvin Ndinga a crée un effet boomerang et des voix bien encore anonymes affirment que le président de la fédération Mayolas et son adjoint Moussodia, exigent aux joueurs évoluant à l’étranger dans des clubs insignifiants des sommes d’argent allant de 3000 Euros ( 2 millions Cfa ) à plus pour figurer dans les listes et surtout être titulaires.

Ces joueurs profitent souvent de ces matchs pour redorer leurs images et faire des yeux doux aux agents FIFA et aux clubs importants. Comment comprendre que Bifouma qui est sans club soit appelé en select ion et porte le brassard de capitaine?

C’est principalement Médard Moussodia qui négocie financièrement avec ces joueurs et se partage cet argent après avec son président Mayolas qui se veut discret. Des pratiques qui rappellent la triste défaite contre le Zaïre au stade de la révolution ( 5 à 1 ). A cette époque, le classement du match a été fait par les hommes politiques au détriment du staff technique.

Médard Moussodia n’est qu’un voleur à l’instar de toutes les autorités du pays et ne se rend pas compte de participer à la mort du foot Congolais.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.