Diplomatie : Mme Isabel Machik Ruth Tshombe a présenté ses lettres de créance à Emmanuel Macron

 Diplomatie : Mme Isabel Machik Ruth Tshombe a présenté ses lettres de créance à Emmanuel Macron

L’ambassadeur de la République démocratique du Congo (RDC) en France, Mme Isabel Machik Ruth Tshombe, a remis ses lettres de créance au président de la République française, Emmanuel Macron. C’était au cours d’une cérémonie groupée de présentation de lettres de créance par une vingtaine des chefs de mission diplomatique organisée le 22 juillet au Palais de l’Elysée.

La remise des lettres de créance, note le Secrétariat de l’ambassade de la RDC en France, a été le premier contact entre l’ambassadeur Isabel Tshombe et le président Macron, le chef de l’Etat du pays accréditaire. « C’est un message de grandeur de la RDC et de son respect qu’elle a voulu passer au chef de l’Etat français », souligne cette source.

L’émotion, l’humilité, l’espoir et la confiance

Pour le Secrétariat de l’ambassade de la RDC, les premiers mots de l’ambassadeur à la presse prononcés lors de son accueil à l’ambassade ont été des mots plein d’émotion à la fois d’humilité, d’espoir et de confiance. « C’est l’humilité. L’humilité d’être une petite personne et de représenter un si grand pays. Beaucoup de reconnaissance pour cette patrie qui m’a tant donné et que j’ai l’honneur de servir aujourd’hui. Vous voyez mon émotion parce que c’est un long cheminement. C’est un travail parcouru d’embuches mais on a la chance d’être bénis », avait-elle dit. Et de noter que toutes ces épreuves n’ont servi qu’à un seul but d’être là pour servir encore et qu’on a jamais terminé de servir son pays et que le pays a besoin effectivement qu’on le rende grand aux yeux du monde et qu’on lui redonne le respect.

Poursuivant son speech devant ses collaborateurs et invités, Mme Tshombe a souligné que ce pays, la RDC, avait besoin que ses enfants l’aiment, le défendent et gardent la tête haute. Alors aujourd’hui, a-t-elle affirmé, on a voulu passer à la France un message fort, un message d’un pays qui veut se reconstruire et d’un pays qui croit en lui ; malgré ce que l’on en dit, un pays avec une jeunesse pour le porter. « C’est donc ça que j’ai voulu donner comme message mais surtout un message d’espoir, un message de confiance et un message de détermination », a-t-elle conclu.

Mme Isabel Machik Ruth Tshombe, rappelle-t-on, a été nommée, le 22 octobre 2021, comme ambassadeur de la RDC en France. Elle a présenté les copies figurées de ses lettres de créance le 5 janvier 2022. Elle est la première femme congolaise a occuper les fonctions d’ambassadeur en France après quinze ambassadeurs hommes depuis 1966. A la tête de la représentation diplomatique congolaise en France, l’ambassadrice Isabel Tshombe inscrit sa mission dans la droite ligne de la vision du chef de l’Etat d’une diplomatie agissante.

Les lettres de créance, note-t-on, sont un document officiel qu’un chef d’État ou de gouvernement signe et confie à un ambassadeur qu’il vient de nommer, afin que celui-ci le remette au chef d’État ou de gouvernement (et en de rares occasions au ministre des Affaires étrangères) du pays hôte. La réception de ce document par le pays hôte officialise la nomination et l’accréditation de l’ambassadeur.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.