Douanes congolaises : 55 candidats passent le concours d’entrée à l’école régionale

 Douanes congolaises : 55 candidats passent le concours d’entrée à l’école régionale

Les lauréats du concours national vont suivre des formations d’inspecteurs et de contrôleurs des douanes au Centre régional de formation de Ouagadougou, au Burkina Faso.

Le coup d’envoi des épreuves a été donné à Brazzaville, le 6 juillet, par le directeur général(DG) des douanes et des droits indirects, Guénolé Mbongo Koumou, en présence de ses homologues de la sous-région, Frédéric Théodore Inamo, le DG des Douanes et droits indirects de la Centrafrique, Jean Baptiste Nkongolo Kabila Mutshi, le DG des Douanes et Accises de la RDCongo, et Maryse Patricia Nkoma, la DG adjointe des douanes et droits indirects du Gabon.

Pour l’édition de cette année, le directeur du Centre régional de formation de Ouagadougou, Casimir Sawadogo, a fait le déplacement de Brazzaville afin d’assister au processus de sélection des futurs stagiaires congolais. Ce dernier s’est félicité du bon déroulement du concours. « Nous recevons des stagiaires congolais depuis plusieurs années. Nous remarquons le sérieux dans leur travail, les stagiaires obtiennent leurs diplômes avec un bon niveau. Les conditions de l’organisation de ce concours viennent confirmer notre impression », a-t- il signifié.

Il faut savoir que la formation des cadres locaux et l’opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) figurent dans la feuille de route nationale et régionale. Selon le DG des douanes et des droits indirects, Guénolé Mbongo Koumou, l’organisation de ce concours national vise à répondre à la nécessité de renforcer les capacités des agents de terrain pour permettre à l’administration douanière de faire face au besoin de personnel qualifié, de mettre en œuvre la Zlecaf et surtout de pourvoir le Trésor public en recettes douanières.

« Chaque année, nous envoyons des cadres à la formation des inspecteurs et d’attachés des douanes à l’étranger, mais l’idéal serait d’envoyer des candidats capables de suivre des formations à l’étranger et non ceux qui y vont en tourisme », a souligné Guénolé Mbongo Koumou, ajoutant que toutes les dispositions ont été prises pour permettre à ce que les épreuves se déroulent en toute quiétude et de façon crédible.

Du côté des candidats, l’on se montre confiant concernant la préparation des épreuves et le comité d’organisation. Le lieutenant Elenga Moranga et le capitaine Célestin Oyé sont des candidats internes. Tout comme les autres postulants, ces cadres de la douane congolaise entendent profiter de cette opportunité pour actualiser leur connaissance de terrain.  

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.