Edou : pourquoi Museveni a refusé de goûter au lait de l’Alima devant Sassou , peur d’ empoisonnement ?

 Edou : pourquoi Museveni a refusé de goûter au lait de l’Alima devant Sassou , peur d’ empoisonnement ?

En marge du sommet contre les coups d’état qu’il a organisé dans son village natale, lePrésident de la République, Denis Sassou-N’Guesso a fait visiter à ses hôtes le 12 février 2022, à quelques encablures d’Oyo, ses unités agro-pastorales. Mais le service de communication a commis la maladresse de diffuser le reportage dans lequel on pouvait facilement apercevoir comment l’Ougandais Yoweri Museveni a refusé catégoriquement de déguster le lait de l’Alima devant Sassou qu’un employé lui offrait de façon protocolaire. On apprendra des sources ougandaises que Museveni redoutait un empoisonnement au vu des précédents de l’Empereur.

C’est devenu presqu’une habitude pour Sassou Nguesso de faire visiter à ses hôtes à Edou ses réalisations agropastorales qui peinent pourtant à décoller depuis 2013. C’est le cas du lait de l’Alima produit à Edou dont l’usine fut inaugurée le 2 Novembre 2013. Avec une capacité de production de 800 bouteilles par jour, cette structure sensée booster l’industrie locale est l’ombre d’elle-même et ses produits ne sont consommés entre les membres du clan et est absente dans les grandes surfaces de Brazzaville et Pointe-Noire.

C’est par la visite de cette usine laitière familiale que Denis Sassou Nguesso a voulu impressionner son homologue Ougandais Yoweri Museveni. Après la fin de la visite, il était prévu que les invités goûtent à ce lait comme cela se fait souvent. Mais seulement le dictateur Ougandais bien informé des agissements de l’Empereur a tout de suite demandé à l’employé de renoncer à son geste de lui servir un verre du lait d’Alima.

Les personnes autour ont été surprises par ce geste hors protocolaire du président Ougandais vu que le reste de la délégation en a dégusté. Mais il ressort des services de sécurité ougandaise que ces dirigeants doutent de la sincérité de l’Empereur du Congo et ont averti en amont à Museveni de ne rien boire ni manger à Edou.

La délégation Ougandaise a ramené les vivres pour leur court séjour au bord de l’Alima pour un sommet où il a été plus question des relations entre Félix Tshisekedi et ses voisins ougandais et rwandais.

Le comble a été de voir le même Museveni à Dakar partagé un pot avec son homologue sénégalais Macky Sall alors qu’il a évité de le faire à Edou avec Sassou Nguesso.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.