En Haïti, deux journalistes assassinés par un gang

 En Haïti, deux journalistes assassinés par un gang

En Haïti, les gangs continuent de semer le deuil. Hier, les deux journalistes haïtiens étaient en reportage dans une zone contrôlée par des bandes armées.

Wilguens Louissant et Amady John Wesley s’étaient rendus à Laboule 12, au coeur de la montagne qui surplombe Port-au-Prince pour réaliser un reportage sur le « climat sécuritaire dans la zone » a précisé Radio Ecoute FM, le média en ligne canadien qui employait Amady John Wesley. Une insécurité dont ils ont finalement été directement victimes : ils ont été tués lors d’une fusillade. Le troisième journaliste qui les accompagnait a lui pu éviter les tirs des gangs et s’enfuir grâce à l’aide de riverains. 

La zone, plutôt rurale, est devenu le théâtre d’affrontements des bandes armées ces dernières semaines car le chemin, en mauvais état, qui la traverse est devenu hautement stratégique pour se rendre dans le sud d’Haïti. Pour tous ceux qui ne veulent pas se risquer à prendre la route nationale qui traverse le quartier de Martissant, totalement contrôlé par les gangs, la route de Laboule 12 constituait une alternative. Les gangs ont flairé le potentiel et ils s’affrontent donc aujourd’hui pour en avoir le contrôle. 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.