Enquête contre l’ancien chef de la police à Kinshasa

 Enquête contre l’ancien chef de la police à Kinshasa

La justice congolaise a ouvert une enquête contre l’ancien chef de la police de la RDC, le général John Numbi, soupçonné d’être le commanditaire de l’assassinat en 2010 du défenseur des droits humains Floribert Chebeya, a appris jeudi l’AFP auprès du ministre congolais de la Justice.

« Pour avoir probablement été à la base de la mort de Floribert Chebeya, il y a eu des dénonciations contre le général John Numbi (…) qui sont portées devant les instances judiciaires ».

Dans ce cas, « la moindre des choses est d’ouvrir une action judiciaire. Cela a été fait. L’officier du ministère public est en train d’enquêter là dessus », a ajouté à l’AFP Bernard Takahishe Ngumbi, ministre de la Justice intérimaire.

En février, deux policiers congolais en « exil« , Hergil Ilunga et Alain Kayeye Longwa, ont affirmé à Radio France internationale (RFI) avoir participé à l’assassinat de Floribert Chebeya et accusé le général Numbi de l’avoir commandité.

Figure de l’ONG congolaise la Voix des sans voix (VSV), M. Chebeya avait été convoqué le 1er juin 2010 dans les locaux de la police à Kinshasa pour y rencontrer le général Numbi, le patron de la police de l’époque, lequel nie avoir fixé ce rendez-vous.

Le corps de Chebeya avait été retrouvé le lendemain dans sa voiture à la périphérie de Kinshasa. Son chauffeur, Fidèle Bazana, qui l’avait accompagné à ce rendez-vous, a depuis disparu et son corps n’a jamais été retrouvé. La justice a conclu que lui aussi avait été assassiné.

Après les témoignages des deux policiers à RFI, de nombreuses voix se sont élevées pour réclamer la réouverture du procès et des poursuites contre le général Numbi.

Proche de l’ancien président Joseph Kabila récemment tombé en disgrâce, le général John Numbi aurait fui au Zimbabwe, selon diverses sources concordantes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.