Entrepreneuriat : des formations qualifiantes au profit de jeunes congolais

 Entrepreneuriat : des formations qualifiantes au profit de jeunes congolais

Le forum des jeunes leaders du Congo (Fojelco), en collaboration avec la Dynamique sociale nationale (DSN), organise, du 4 juin au 4 juillet à Brazzaville, une formation entrepreneuriale gratuite en vue d’emmener les jeunes congolais à devenir des acteurs de développement de leur communauté.

D’après le coordonnateur national du Fojelco, Tanguy Matondo Ndilou, la réalisation des activités entrepreneuriales de l’association est le fruit d’une étude de marché. Cette étude, a-t-il précisé, a été menée par le staff dirigeant du Fojelco. Selon cette étude, « l’ensemble des jeunes congolais, diplômés ou non, ne souhaite trouver l’emploi que dans la fonction publique. Cela est dû au fait que bon nombre de jeunes chômeurs congolais ignorent les avantages de l’entrepreneuriat. Ceux qui s’y lancent se trouvent rapidement désaxés. Ils n’ont pour seul recours que l’abandon ».

A cet effet, le Fojelco a pensé organiser une formation pratique et gratuite en entrepreneuriat. Les jeunes congolais auront la possibilité de se former sur les modules tels que la cuisine, la pâtisserie, la décoration événementielle.

Selon Tanguy Matondo Ndilou, l’objectif de cette initiative est d’apporter et de transmettre des connaissances dans les domaines retenus au plus grand nombre de jeunes congolais vivant dans les douze départements du pays. Dans un premier temps, a-t-il souligné, au moins 12 000 personnes seront formées.  Et au bout de cinq ans, l’effectif s’élèvera à 60 000.

Après la formation, a-t-il indiqué, l’ensemble de ces jeunes aura le privilège de se faire assister dans la mise en application de leur savoir en créant des micro projets équivalant à leur taille financière. En plus de cela, ces nouveaux entrepreneurs seront également encadrés dans le suivi et la gestion de leurs différentes unités de production.

Par ailleurs, dans l’encadrement des jeunes, Fojelco n’est pas à sa première expérience. Parmi les jeunes ayant déjà bénéficié de cette assistance professionnelle, a-t-il signalé, quelques-uns ont été embauchés dans certains établissements hôteliers privés de la place.

Interrogé sur la nature des activités menées par Fojelco, l’administrateur général de la plateforme, Grâce Vigny Diambouana, a fait savoir que les activités agropastorales, particulièrement l’agriculture, constituent la base du financement de l’ensemble du programme d’activité.

Créé il y a quelques mois, Fojelco est un mouvement initié par une poignée de jeunes leaders congolais orientés vers le développement durable et émotionnel, la conscientisation, la formation, l’orientation et l’encadrement des jeunes africains en général et congolais en particulier.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.