FAC : plusieurs officiers formés en génie travaux

 FAC : plusieurs officiers formés en génie travaux

Les participants à la 3e promotion du cours de perfectionnement des officiers subalternes en génie travaux et la 12e promotion du cours d’application  en génie travaux ont reçu les diplômes de fin de formation le 25 juin à l’Académie militaire Marien-Ngouabi à Brazzaville. La formation a regroupé trente-cinq personnes dont14 officiers subalternes pour le cours de perfectionnement et 21 pour le cours d’application.  

La cérémonie s’est déroulée sous la direction du chef d’état-major général des Forces armées congolaises (FAC), le général de division Guy Blanchard Okoï, en présence de l’ambassadeur de France au Congo, François Barateau, des ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques, ainsi que d’autres invités.

La formation a duré six à dix mois à l’Ecole de génie Travaux (EGT). Elle a marqué le cycle de fin de formation de la troisième promotion du cours de perfectionnement et de la douzième promotion du cours d’application. Les officiers stagiaires sont venus du Bénin, du Burundi, du Burkina Faso, de la Centrafrique, de la Côte d’Ivoire, de Madagascar, du Mali, du Tchad et de la République du Congo.

Le but étant de former les officiers subalternes ayant suivi le cours de perfectionnement de génie travaux, d’assurer d’emblée le commandement d’une compagnie travaux dont les enseignements s’appuient sur le renforcement et l’approfondissement des compétences dans le domaine du commandement et de la gestion administrative, des techniques des travaux, la conduite et l’exécution des chantiers de restitution.

Pour les officiers ayant suivi le cours d’application de génie travaux, le fil conducteur était de faire acquérir aux candidats les aptitudes et compétences techniques nécessaires au commandement d’une section travaux dans le cadre de leur futur emploi. Les enseignements ont porté sur l’acquisition des connaissances techniques de base des travaux, les notions essentielles de l’arme du génie et l’exécution de plusieurs chantiers de restitution permettant de mettre en exergue les compétences acquises.

Pour les 14 officiers subalternes ayant suivi le cours de perfectionnement de génie travaux, la moyenne générale la plus forte est de 14,14/20 et la plus faible 10,17 /20, soit une moyenne générale de la promotion de 12,74/20 avec la mention « Assez Bien ». Ainsi, le bilan global pour les 21 officiers ayant suivi le cours d’application se présente de la manière suivante : dix-sept stagiaires ont obtenu la mention « Bien » pour des moyennes comprises entre 15,72 et 14,08 ; quatre stagiaires ont obtenu la mention « Assez Bien » pour des moyennes comprises entre 13,77 et 12,63.

« Au terme de cette année de fonctionnement, 2536 militaires, gendarmes, policiers et civils, femmes et hommes issus de 18 pays d’Afrique francophone ont été formés dans notre école », a indiqué dans son allocution de clôture le directeur général de l’Ecole de génie travaux, Patrick Immath Mouyoki.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.