Finances publiques: comment les menues recettes publiques s’évaporent

 Finances publiques: comment les menues recettes publiques s’évaporent

Certaines administrations publiques, au mépris du principe de l’unicité des caisses, qui établit le trésor dans son rôle d’unique caisse de l’Etat, font converger leurs recettes dans un ou des compte(s) ouverts par elles dans les livres de certaines banques commerciales.

En clair, les recettes publiques générées par ces administrations ne sont pas versées directement dans le compte unique de la direction générale du trésor logé à la Banque des États d’Afrique centrale(Beac). D’autres pratiquent tout simplement la rétention des menues recettes publiques. Ci-dessous, la liste de quelques administrations publiques qui ont ouvert un compte auprès d’une banque commerciale:

. Ministère du tourisme;. ministère de l’économie forestière;

·Ministère de la santé et de la population;.

Ministère du Commerce et des Approvisionnements.

Ministère des Mines et de la géologie;

·Direction générale des douanes et droits indirects;

·Direction générale des Impôts…

Ministères et structures étatiques qui font la rétention des recettes publiques :

. Cours et tribunaux tant de Brazzaville que de l’intérieur du pays : amendes, condamnations pécuniaires et autres frais de justice;

. Ministre des affaires étrangères(visas et autres frais consulaires dans les ambassades du Congo à l’etranger);

.Menues recettes issues des hôpitaux de seconde catégorie et centres de santé intégrés…

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.