Fiscalité : les contribuables sensibilisés au nouveau système de paiement

 Fiscalité : les contribuables sensibilisés au nouveau système de paiement

Le ministre délégué au Budget, Ludovic Ngatsé, a, lors d’une réunion le 31 mars à Brazzaville, invité les opérateurs économiques ainsi que les personnes exerçant des professions libérales à se servir désormais du Guichet unique de paiement (GUP), pour s’acquitter de leurs impôts et taxes.

Inscrit dans la loi des finances 2021, le GUP est un mécanisme de centralisation et de sécurisation des recettes de l’Etat à travers le système bancaire. Cette plateforme s’avère être aussi un appui au trésor, dans la collecte des ressources publiques.

« Les réformes qui sont en cours visent à favoriser et à faciliter les procédures fiscales dans le but d’élargir l’assiette. Désormais chaque contribuable peut payer au guichet avec l’assurance que son argent ira au Trésor public », aindiqué le ministre délégué au Budget.

« Nous sommes au premier trimestre de l’application du GUD. C’est certain qu’il y a des difficultés liées à la préparation des équipes au niveau de la Banque postale du Congo. Pour ce faire, le ministère des Finances a institué une tolérance pour qu’il n’y ait pas de pénalité », a-t-il poursuivi, avant d’inviter les contribuables à être patients, car c’est une procédure nouvelle qui intègre beaucoup de changements.

Evoquant les mesures prises par l’Etat pour accompagner les entreprises en crise, le ministre délégué a souligné que la pression fiscale a baissé ces douze derniers mois à cause des taux marginaux revus à la baisse. « Nous tenons à accompagner les entreprises en crise car, l’effort ne doit pas porter sur l’accentuation du poids de la fiscalité sur les entreprises mais plutôt l’élargissement de l’assiette. »

Notons que des réformes en faveur des entreprises notamment l’exonération liée aux nouvelles entreprises et le fonds d’impulsion, de garantie et d’accompagnement des très petites, moyennes entreprises et artisanats ont été rappelées.

Pour sécuriser les recettes de l’Etat, le ministère des Finances et du Budget poursuit avec ses séries de réformes lancées en 2016. Il s’agit, entre autres, du système de facturation normalisé pour mieux recouvrer les impôts, du Timbre fiscal dématérialisé pour réduire la fraude, du GUP, etc.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.