Flambée des prix : le gouvernement travaille pour que « le Congo soit à l’abri de la famine »

 Flambée des prix : le gouvernement travaille pour que « le Congo soit à l’abri de la famine »

Ce mercredi 30 mars, le gouvernement congolais a mis en place une cellule de veille en vue de lutter contre l’augmentation exponentielle des prix des denrées de première nécessité. 

Des membres du gouvernement dont Claude Alphonse N’Silou, Ingrid Olga Ebouka-Babackas et Jean-Marc Thystère Tchicaya, respectivement ministres du Commerce, de l’Economie et des Transports, ont pris part ce mercredi 30 mars à une réunion interministérielle sur l’évolution des prix à la consommation. 

C’était en présence du Premier ministre, Anatole Collinet Makosso. 

Cette séance de travail a permis aux parties prenantes d’identifier les moyens nécessaires à mettre en œuvre pour résoudre cette problématique majeure qui a mis à mal le panier de la ménagère ces derniers mois notamment depuis le début du conflit entre l’Ukraine et la Russie, deux grandes productrices de blé au monde.  

Il s’agit entre autres, de maîtriser les prix des produits de première nécessité ; protéger les populations contre la famine et l’inflation ; assurer le bon approvisionnement du pays en denrées alimentaires de base ; prendre des mesures urgentes et concrètes à effet immédiat sur la vie des populations et ce, sur la base du plan de résilience à mettre en œuvre.

« A un moment donné, les stocks vont disparaître, donc nous devons anticiper pour qu’au niveau de l’approvisionnement les stocks arrivent, mais aussi travailler pour que le Congo soit à l’abri de la famine qui arrive. Nous allons vers la solution finale, d’ici quelques jours, les prix vont commencer à baisser », a rassuré Claude Alphonse N’Silou.

Selon la Cellule Presse et Médias Primature, « le Gouvernement est en train de prendre à bras le corps la question de l’inflation et la cellule de veille va œuvrer pour endiguer cette spirale afin de soulager les populations. »

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.