Haïti: le Premier ministre confirme avoir été ciblé par une tentative d’assassinat

 Haïti: le Premier ministre confirme avoir été ciblé par une tentative d’assassinat

Haïti a célébré sa fête nationale ce samedi 1er janvier, anniversaire de sa prise d’indépendance sur la France en 1804. Mais les commémorations officielles ont tourné court aux Gonaïves, des affrontements ont eu lieu entre la police et des membres de gangs. Le Premier ministre dénonce une tentative d’assassinat menée contre sa personne.

Hormis les quelques officiels qui accompagnaient le chef du gouvernement, la cathédrale des Gonaïves était déserte samedi lors du traditionnel Te Deum chanté pour marquer la fête nationale. Durant la célébration religieuse, puis à la sortie des hauts fonctionnaires de l’église, de nombreuses rafales de tirs ont retenti.

Ariel Henry a affirmé lundi qu’il s’agissait d’une tentative d’assassinat contre lui. « Je pense qu’on a tenté quelque chose, oui, contre moi, personnellement. Ma vie est dans la ligne de mire de gens. En acceptant cette fonction, je savais que c’était un risque, que l’éventualité est très forte en Haïti. Mais ma détermination aussi est très forte. Le risque que j’ai couru, je savais que je le courrais. On ne peut pas accepter que des bandits, de quelque milieu qu’ils soient, pour des raisons bassement pécuniaires, veuillent faire du chantage à l’État. C’est déjà presqu’un début de la campagne électorale, c’est du chantage pour occuper un terrain électoral. » 

Quant au climat d’insécurité généralisée qui domine depuis des mois en Haïti,  avec la montée en puissance des gangs, le Premier ministre a signalé que la police haïtienne saurait rétablir l’ordre, sans avoir besoin de renforts de la part de troupes étrangères.  Au moins 950 enlèvements ont été recensés en Haïti en 2021, selon le Centre d’analyse et de recherche en droits humains, organisation basée à Port-au-Prince. Face à des gangs disposant d’un arsenal de guerre, la police haïtienne fait face à un manque de personnel, nombre d’agents ayant abandonné leur poste pour chercher un avenir meilleur à l’étranger. Vendredi, une tentative d’évasion de prisonniers d’un centre de détention de la banlieue de Port-au-Prince a fait 11 morts.

avec AFP

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.