Hospitalisé et dans un état critique, Vincent Gomez ne fait que prononcer le nom de Mère Antou

 Hospitalisé et dans un état critique, Vincent Gomez ne fait que prononcer le nom de Mère Antou

Testé positif au Covid-19 , entre la vie et la mort au CHU de Brazzaville en attente d’un avion médicalisé pour être évacué en France, le sulfureux avocat des déchets toxiques, Vincent Gomez ne cesserait de prononcer le nom de Antoinette Sassou Nguesso. En langue Vili, l’avocat de Diosso implore l’aide de sa sœur la première dame. «J’ai beaucoup fait pour vous, ne m’abandonnez pas !» ne cesserait de répéter Vincent Gomez.

Vivre en faisant du mal aux autres procure du plaisir à certains sur terre, mais dès que la mort bipe, on voit comment la peur d’abandonner tout l’argent mal acquis les tourmente. C’est à ce moment que ces adeptes du diable reconnaissent enfin la grandeur de Dieu et tentent de se faire pardonner. C’est la cas de l’avocat Alexis Vincent Gomez sous respirateur.

L’argent ne sauve pas quand on a en 40 ans détruit le système de santé de son pays. Il se passerait sous silence un événement grave à Brazzaville.

Maître Alexis Vincent Gomez, avocat d’affaires et chantres des actions maçonniques au Congo, serait dans l’agonie au chu de Brazzaville, après avoir attrapé la covid 19.

Tout laisse à croire que la situation s’empire et le Président Sassou serait en train d’évacuer sur la France son protégé des coups bas.

Selon des sources proches, Vincent Gomez aurait contracté la Covid lors du transfert des restes du fils de Casseur Oboura.

Dans son lit d’hôpital où il lutte contre la mort que le Covid pourrait le causer, Maître Alexis Vincent Gomez, ne cesserait de rappeler au couple présidentiel tous les sacrifices consentis en leur faveur et en retour, eux devraient faire le nécessaire pour lui sauver la vie. Ces mots sont prononcés en langue Vili

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.