Infrastructures sportives : le stade Massamba-Débat donne des signes d’espoir

 Infrastructures sportives : le stade Massamba-Débat donne des signes d’espoir

Le stade mythique de Brazzaville est en train de relever progressivement le défi de sa modernisation.  Entre la première visite effectuée par le ministre des Sports le 16 juin et celle du 2 août  beaucoup de choses ont évolué dans le bon sens du terme.

Hugues Ngouélondélé et Jean Guy Blaise Mayolas, président de la Fédération congolaise  de football, ont pu le constater le mardi. Le premier constat qui se dégage confirme une marge de progression avec l’installation des nouveaux bancs de touche inaugurés lors du match amical international opposant le 27 juillet les Diables rouges aux Léopards de la République démocratique du Congo. Les vestiaires répondent désormais aux normes. Grâce aux nouveaux sièges, la tribune officielle  du stade Alphonse-Massamba-Débat donne une entière  satisfaction. Elle est désormais divisée en  VVIP, VIP 1 et 2, conformément aux exigences de la CAF.

« C’est plutôt rassurant puisque nous jouons dans quelques jours la double confrontation contre  la République centrafricaine (RCA).  La RCA n’ayant pas de terrain nous a sollicités pour jouer les matches du 28 août au 4 septembre sur ce stade . Les éliminatoires de la CAN ayant été reportées en mars 2023, je crois que les travaux vont se poursuivre et nous pensons qu’en ce moment- là nous serons en conformité avec les exigences de la CAF », a  déclaré le président de la Fécofoot visiblement satisfait des efforts consentis par le gouvernement pour répondre au cahier des charges de la CAF. Le report des éliminatoires de la CAN a  donné  une marge de manœuvre au Congo dans sa vision de changer la pelouse du stade. Dès lors, il  ne reste plus que les toilettes publiques, la vidéosurveillance  et le système de billetterie moderne pour que le stade Alphonse-Massamba-Débat reçoive l’ homologation définitive de la Confédération africaine de football.

« A ce jour, le stade Massamba-Débat n’a pas de toilettes du côté du public. Il y en avait mais les Chinois ont tout cassé pour refaire la plomberie. Il manque aussi la billetterie et la vidéosurveillance. Si on peut les installer d’ici à mars 2023, on aura l’homologation définitive. Avec la compagnie chinoise, les tourniquets sont commandés en Chine. Vous êtes sans ignorer que la  Chine est fermée. Donc la commande du matériel  prendra beaucoup de temps pour que  les tourniquets soient  placés à l’entrée du stade », a précisé Jean Guy Blaise Mayolas.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.