Jean Jacques Bouya, accusé d’inceste sur sa propre fille par son épouse

 Jean Jacques Bouya, accusé d’inceste sur sa propre fille par son épouse

L’inceste a toujours caractérisé nombreuses familles originaires du bord de l’Alima dans la Cuvette centrale. Mais pour l’épouse du ministre Jean Jaqcues Bouya, il s’agirait des fétiches pour asseoir son pouvoir que sa fille est abusée sexuellement par son propre père. Selon plusieurs témoignages, l’une des conditions imposées dans les Loges maçonniques du pays est l’inceste. La fille devenue femme de son père manque du respect à toute la famille et son père le donne tout dont un appartement dans le 16e à Paris.

La tension est au rendez-vous dans la famille du ministre Jean Jacques Bouya, accusé par son épouse de monter sur sa propre fille. La fille de Bouya, qui s’est vu offerte par son père un appartement dans le huppé 16e arrondissement de Paris, considère sa mère comme sa rivale et lui manque du respect.

La fille a même le courage de balancer à sa mère d’être la garantie de la richesse de la famille du fait de coucher avec son père et fortifier ses pouvoirs de domination afin qu’il ne soit pas écarté de la gestion de l’argent du pays.

Âgée à peine d’une vingtaine d’années la fille et maîtresse de son père dispose des comptes bancaires à Monaco, Dubaï, Luxembourg et ne le cache pas.Malgré les mises en garde de ses tantes maternelles, elle les défie. Lors d’une rencontre familiale dans la banlieue parisienne, elle aurait même crié sortir « na nkô » avec son père.

Cette réalité est le vécu quotidien dans plusieurs familles Mbochis du pouvoir où l’argent faire taire toutes les contestations. Des oncles sortent aux yeux de toute la famille avec leurs nièces. Que dire si le premier incestueux est lui-même Sassou Nguesso !

Pour cette campagne électorale, la fille maîtresse de Bouya a mobilisé son écurie et a dépensé plus de 15 millions selon certaines langues.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.