Kinshasa : interdiction des manifestations politiques entre l’aéroport international de N’djili et le pont Matete

 Kinshasa : interdiction des manifestations politiques entre l’aéroport international de N’djili et le pont Matete

Le tronçon compris entre l’aéroport international de N’djili et le pont Matete constitue désormais une zone neutre, a décidé samedi 25 septembre, le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila. Cet axe ne devra donc pas faire l’objet des manifestations politiques, a-t-il précisé, à l’issue d’une rencontre avec les responsables de différents partis politiques. 

Parmi les partis politiques qui ont pris part à cette rencontre, la Nouvelle génération pour l’émergence du Congo (NOGEC). 

Son président Constant Mutamba, promet « de rendre compte à la base » sur le maintien ou le report des marches sur cette zone. 

« Il revient à l’autorité urbaine d’interagir assez régulièrement avec les différents acteurs politiques qui interviennent dans sa juridiction », a-t-il répondu à la question de savoir s’il était d’accord ou pas avec cette mesure. 

De son côté, Francis Kalombo d’Ensemble pour la République, de Moise Katumbi, parle, lui, plutôt de la sécurisation des manifestants par la police. 

« Nous voulons qu’on laisse les gens s’expriment, marchent lorsqu’ils en font la demande et que la police sécurise les paisibles citoyens, et veiller à dénicher les infiltrés », a conseillé M. Kalombo. 

Selon Constant Mutamba, Gentiny Ngobila rendra publiques, dans 48heures, les mesures d’accompagnement de toutes les décisions issues de cette rencontre. 

La plateforme politique LAMUKA n’a pas participé à cette réunion. A entendre le secrétaire général de Nouvel Elan d’Adolphe Muzito, Blanchard Mongomba, LAMUKA a proposé au gouverneur de la ville, bien avant cette rencontre, une réunion technique pour lundi 27 septembre, en vue de préparer la marche du mercredi 29 septembre prochain.  

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.