La CPI lève son mandat d’arrêt envers l’ex-première dame Simone Gbagbo

 La CPI lève son mandat d’arrêt envers l’ex-première dame Simone Gbagbo

Arrêt des poursuites judiciaires contre Simone Gbagbo. La Cour pénale internationale (CPI) a décidé de lever le mandat d’arrêt envers l’ancienne première dame ivoirienne. La décision avait été prise le 19 juillet, mais la nouvelle n’a été rendue publique que jeudi soir.

Depuis 2012, Simone Gbagbo était accusée par la CPI de plusieurs chefs d’accusation de crimes contre l’humanité, à savoir des persécutions, des meurtred, des viols et autres actes inhumains, commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011.

Contrairement à son époux, elle n’avait jamais été livrée à la CPI, la Côte d’Ivoire s’étant chargée d’émettre son jugement seule.

Poursuivi par la Cour avant d’être acquitté, son époux et ancien président Laurent Gbagbo a fait son grand retour en Côte d’Ivoire le 17 juin, après 10 ans d’absence.

En 2015, Simone Gbagbo avait écopé de 15 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat. L’ex première dame n’a finalement passé que 7 années derrière les barreaux, Alassane Ouattara ayant décidé de l’amnistier pour favoriser la réconciliation nationale.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.