La diplomatie régionale de Félix Tshilombo mène vers une aggravations de l’instabilité à l’Est de la RDC ((Dr Mukwege )

 La diplomatie régionale de Félix Tshilombo mène vers une aggravations de l’instabilité à l’Est de la RDC ((Dr Mukwege )

Le prix Nobel de la paix, le docteur Denis Mukwege est d’avis que la diplomatie régionale du Chef de l’État Félix Tshisekedi contribue à l’aggravation de l’instabilité en République démocratique du Congo.
Dans une déclaration qu’il a signé le mercredi 20 juillet, il prend pour exemple le déploiement autorisé par le président Félix Tshisekedi d’une force régionale de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est (EAC) dont une délégation des officiers militaires des pays membres était récemment en mission de reconnaissance en Ituri et au Nord-Kivu.

« Nous sommes très circonspects qu’au-delà de ce partenariat multilatéral déjà complexe avec la MONUSCO, le Président de la République s’est engagé dans une coopération militaire bilatérale avec l’Ouganda depuis plus de 6 mois et, plus récemment, dans un projet de coopération militaire régionale avec les Etats membres de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est.(…) La récente mission de reconnaissance d’une délégation des officiers militaires des pays membres de l’EAC en Ituri et au Nord Kivu annonçant le déploiement imminent d’une Force régionale ressemble à une chronique d’un chaos annoncé », note-t-il.

Et de poursuivre : « …force est de constater que ces accords de coopération aux niveaux bilatéral et régional ont été peu transparents. La diplomatie régionale du Président de la RDC nous mène objectivement vers une prolongation et une aggravation de l’instabilité ».

Le medecin de l’hôpital de Panzi au Sud-Kivu souligne que cette force régionale est composée de certains États à la base de la déstabilisation, des cycles de violence et du pillage des ressources naturelles de l’Est du Congo.

A cet effet, il estime que « la réforme profonde des FARDC, des services de sécurité et la lutte contre l’impunité sont les mesures les plus appropriées pour assurer la pacification et la stabilité durable de l’est de la RDC ».

« Nous invitons les décideurs congolais et onusiens à mettre en avant les interconnexions étroites existant entre la prévention des conflits, la justice transitionnelle, la consolidation de l’Etat de droit et l’instauration de la paix. Nous réaffirmons que la reforme profonde des FARDC, de services de sécurité et la lutte contre l’impunité sont les mesures les plus appropriées pour assurer la pacification et la stabilité durable de l’Est de la RDC », indique-t-il.

Outre la réforme sus évoquée, il estime également que la priorité devrait être de maximiser les potentialités du mandat de la MONUSCO. Le docteur Mukwege a par ailleurs signifié que le bras armé de la Mission onusienne en RDC reste la présence la plus légitime et autorisée pour venir en soutien aux FARDC en vue de stabiliser le pays et protéger les civils.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.