La population se plaint de la dégradation de la route cité des 17

 La population se plaint de la dégradation de la route cité des 17

Les habitants du quartier cité de 17 à Mfilou, 7ᵉ arrondissement de Brazzaville se plaignent de la détérioration du tronçon Andrade- Sadelmi due à la pluie torrentielle qui s’est abattue la nuit du 28 au 29 octobre, avec pour incidence les difficultés de mobilité des véhicules et des passagers.

Le tronçon Andrade-Cite de 17 présente un triste décor, dû aux eaux de pluie qui a formé un creux au bord de la chaussée, même le goudron  fait que se décaper à tout bout de champ, compliquant de ce fait la tâche aux conducteurs des véhicules en commun et des piétons.

« On en a marre des érosions ici. Là, les véhiculent ont des difficultés pour passer parce que les eaux de la pluie ont emporté une partie de bitume de l’avenue dite Andrade », lâche une habitante du quartier Sadelmi Audrey Talabouna.

L’impraticabilité de cette voie a contraint une femme en état de gestation, qui était à quelques heures de l’accouchement, de descendre du véhicule qui l’emmenait à l’hôpital pour marcher afin de gagner du temps.  Prise au milieu d’un embouteillage, elle n’a pu supporter d’attendre que la situation se déconstipe, confie Audrey Talabouna.

Pour Tola Jude, un jeune du quartier Cite de 17, la responsabilité de la dégradation de cette route incombe à la société SGE-C, qui a creusé sur la chaussée de la voie bitumée pour faire passer les tuyaux hydrauliques de La congolaise des eaux, une société paraétatique en charge de la distribution d’eau.

Cette société SGE-C est actuellement à pied d’œuvre pour colmater les brèches, afin de soulager les peines des habitants de ce secteur et les transports en commun, tous confrontés à moult tracasseries sur ce tronçon. Cette situation a occasionné une augmentation de la somme à payer dans les bus et les taxis qui passent

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.